Recherche de prénom pour bébé : de nouvelles agences de naming aident les parents
Recherche de prénom pour bébé : de nouvelles agences de naming aident les parents

Nouvelle tocade des futurs parents américains : se payer une agence de « naming » pour trouver LE bon prénom à son enfant. Ces experts du « prénommage » répondent à la demande de certains couples, de plus en plus anxieux pour l’avenir de leur enfant. Ils pensent qu’en choisissant un prénom aux correspondances statistiques performantes, cela garantira à leur enfant un avenir meilleur. Pourquoi cette démarche nous étonne-t-elle ? Explications avec Vincent Le Corre, psychologue et psychanalyste.  

Des agences spécialisées en naming pour trouver le meilleur prénom

Des agences spécialisées pour prédire le bon prénom

Un prénom, c’est pour la vie ! C’est un peu la promesse vendue par les nouvelles agences de « naming » qui font fureur aux Etats-Unis. Et c’est très sérieux. Le professeur de psychologie Albert Mehrabian, auteur américain d’un livre sur le choix des prénoms, explique dans un article de la version américaine du Huffington Post, que « Polly est un des prénoms qui obtient une des meilleures notes au niveau « éthique et bien-être ». Il se place même en tête du classement des prénoms « fun ». En revanche, il prédisposerait l’enfant qui le porte à connaître peu de succès dans sa vie. Alors que si vous prenez James, Steven ou Elizabeth, leur score est non seulement bon, mais ils assureraient un bel avenir aux enfants prénommés ainsi ! », détaille-t-il. Ce professeur a déterminé quatre catégories pour qualifier les prénoms : ceux qui sont éthiques, les attentionnés, les populaires et ceux qui sont fun. Ces agences vérifient également que ces prénoms ne correspondent pas à une marque, par exemple. Elles garantissent surtout que certains critères soient mesurés et évalués par des statistiques, et donc déterminent un avenir prometteur à l’enfant.

Choisir un prénom n’est pas anodin

Pour Vincent Le Corre, psychanalyste, « le prénom est un mot particulier. Il sert à nommer l’enfant, c’est ainsi que l’individu est reconnu dans une société. Les prénoms sont très importants pour la construction psychique d’un individu », explique-t-il tout d’abord. Les parents vont d’ailleurs passer du temps à choisir le bon prénom. « Dans un couple, lorsque se pose la question du choix du prénom, plusieurs facteurs sont en jeu. Il y a le désir conscient des parents d’éviter certaines peines à l’enfant, ou de transmettre des valeurs familiales et culturelles, voire de donner un destin prestigieux à l’enfant », complète-t-il. Dans certaines agences suisses, spécialisées dans la création et la recherche de nom de marque, il existe une prestation de “branding d’enfant”. En clair, elles offrent aux parents la possibilité de créer un prénom unique, comme une marque, en trois semaines, pour la modique somme de 31 000 dollars. En coulisses, ces agences qui commercialisent ce type de service aux parents pensent répondre à une forte inquiétude des parents pour l’avenir de leur enfant.

Des parents inquiets pour l’avenir de leur enfant

En effet, que penser de ce véritable business ? Ces agences vont essentiellement se servir de cette préoccupation parentale qui consiste à trouver le prénom idéal. Vincent Le Corre pense que « ces agences s’occupent essentiellement de l’angoisse des parents. Autrefois, c’était la fonction principale des guides spirituels ou des shamans dans les sociétés primitives. J’ai l’impression que ces agences surfent sur la croyance en une toute-puissance des statistiques, capables de prédire le destin d’un enfant en fonction de son prénom », détaille le psy. En effet, en Corée du Sud et en Inde, c’étaient les chefs spirituels qui conseillaient le plus souvent les couples pour le prénom de leur enfant, en examinant « les écritures », l’astrologie ou la culture locale. De tout temps, le choix du prénom était primordial.

Le prénom détermine la place de l’enfant

Vincent Le Corre souligne que « quand l’enfant aura connaissance de l’origine et du choix de son prénom, il pourra en déduire qu’il a été investi par un prénom que ses parents attendaient. Il peut ainsi imaginer qu’il a une certaine importance, un rang particulier dans la lignée familiale. L’enfant aura l’impression d’hériter d’un prénom qui lui servira pour la vie ». Dans certaines cultures, les fils héritent du prénom du père. En Espagne ou au Portugal, pendant longtemps, le prénom du père s’est transmis au fils aîné. Ce dernier avait, inconsciemment, l’impression d’être élevé à un rang important dans la famille. Comme le souligne le psychanalyste : « Le prénom marque les origines de la famille. Les prénoms dans une fratrie ne sont pas choisis au hasard. Ils peuvent être le signe d’une volonté de vouloir transmettre à l’enfant quelque chose des anciennes générations. » Pas étonnant alors pour ce spécialiste que certaines agences profitent de ce moment clé qu’est le choix du prénom pour vendre leur service à des parents en quête du Saint Graal…


Article publié le 3 juin 2016 Article mis à jour le 3 juin 2016
Vos commentaires
404 Not Found

Not Found

The requested URL /var/si-blocks/esi-comment/3/2/9/2/7/full-3292793.html was not found on this server.

Ajouter mon commentaire
Rechercher un prénom par popularité, origine, signification...