• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Les hémorroïdes pendant la grossesse
Les essentiels Parent.fr
Enceinte, gare aux hémorroïdes

Nausée, fatigue, constipation, jambes lourdes… Les petits maux de la grossesse sont nombreux et variés. Parmi eux, les problèmes liés aux hémorroïdes sont rarement évoqués, alors que très fréquents chez la femme enceinte. On vous dit tout sur les hémorroïdes pendant la grossesse.

Les hémorroïdes, une pathologie douloureuse

Contrairement à une idée largement répandue, les hémorroïdes ne sont pas des veines, mais désignent le tissu du canal anal. Tout le monde a donc des hémorroïdes. Celles-ci ne se manifestent de façon douloureuse qu’en cas de thrombose hémorroïdaire, secondaire à la rupture d’une veine superficielle des plexus hémorroïdaires entraînant la constitution d’un hématome sous tension. Il s’agit d’une pathologie fréquente chez la femme enceinte, surtout à partir du 6e mois de grossesse et lors de l’accouchement.

La constipation : principal facteur incriminant des hémorroïdes

La constipation, qui se caractérise par un ralentissement du transit, associé à une déshydratation des selles, est un phénomène banal chez la femme enceinte. En cause : la progestérone, une hormone produite en grande quantité pendant la grossesse, qui « endort » les muscles de l’intestin. Or, il s’agit du seul facteur reconnu comme favorisant la survenue des thromboses hémorroïdaires. Par ailleurs, la constipation est également responsable chez la femme enceinte d’une autre cause fréquente de douleurs à cet endroit : la fissure anale.

Les hémorroïdes, sans danger pour votre bébé

Les pathologies hémorroïdaires ne comportent aucun risque pour votre santé ou celle de votre bébé. Mais les hémorroïdes peuvent être très douloureuses en cas de thrombose ou provoquer des saignements sans douleurs lors de l’émission des selles. N’hésitez donc pas à en parler à votre médecin dès que vous éprouvez des difficultés au niveau anal, voire à consulter d’emblée un proctologue afin d’établir rapidement le diagnostic et mettre en route un traitement.

Des traitements médicaux efficaces et adaptés contre les hémorroïdes

Selon le diagnostic, votre médecin vous prescrira un traitement à base de corticoïdes en application locale (pommade ou mousse) ou une excision sous anesthésie locale possible chez la femme enceinte. En revanche, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont formellement contre-indiqués chez la femme enceinte et les veinotoniques sont considérés comme inutiles, d’où leur déremboursement. En cas d’échec du traitement médical, une intervention chirurgicale est possible entre le 3e et le 6e mois de grossesse, au-delà il existe un risque d’accouchement prématuré.

Quelques conseils pour prévenir les hémorroïdes

A titre préventif, évitez surtout de vous forcer à pousser si vous êtes constipée. Des mesures simples d’hygiène et de diététique permettent également de lutter contre la constipation, facteur favorisant les pathologies hémorroïdaires. Il est donc recommandé de boire au moins deux litres de liquide par jour, de manger des aliments riches en fibres, tels que des légumes verts, des fruits et des céréales, et de faire de l’exercice physique régulièrement.

Vos commentaires
Aucun commentaire n'a encore été déposé pour ce contenu.
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !