Enceinte, les aliments à éviter
Enceinte, les aliments à éviter

Pour que votre grossesse se déroule au mieux, il est prudent d'éviter certains aliments. Voici les précautions à prendre durant ces 9 mois.

Surveillez votre alimentation pendant la grossesse

Inscrivez-vous au suivi de grossesse semaine par semaine et accédez à une information personnalisée et complète sur l'évolution de votre grossesse

Les aliments à bannir

Enceinte, vous devez surveiller de près votre alimentation. D'une manière générale, évitez de consommer des aliments crus. Pour limiter le risque de listériose et de toxoplasmose, abstenez-vous de manger des aliments qui peuvent être dangereux : les fromages à pâte molle ou au lait cru, comme le camembert, les fromages râpés en sachet, les produits achetés à la coupe, les poissons crus et fumés, la viande ou la charcuterie crue ou cuite (les rillettes). Faites bien cuire toutes vos viandes et préparations à base d’œufs. La toxoplasmose est due à un parasite présent dans la terre. Pour éviter toute contamination, lavez très soigneusement les légumes, fruits et herbes aromatiques, afin de leur ôter tout résidu de terre. Cette règle est valable pour tous les fruits.
Concernant les produits de la mer, les coquillages crus ou peu cuits, le surimi et le tarama sont également à bannir. A noter : évitez la consommation de crustacés décortiqués vendus cuits (il est préférable de les cuire soi-même).

Les aliments déconseillés

On sait que des doses extrêmement élevées de vitamine A peuvent présenter des risques pour le fœtus. C'est pourquoi, par précaution, en raison de la teneur élevée en vitamine A des foies d’animaux, il est recommandé aux femmes enceintes d’éviter de manger du foie (quelle que soit l’espèce) ou des produits à base de foie. Mais ne vous affolez pas si vous en avez consommé. Le soja et les produits à base de soja contiennent des phyto-estrogènes, substances pouvant interférer sur le système hormonal de la mère et du bébé. Par prudence, il est conseillé pendant la grossesse d’éviter de consommer des compléments alimentaires contenant des extraits de soja, de limiter les aliments à base de soja. Pas plus d’un par jour. Les produits enrichis en phytostérols – margarines, yaourts, boissons lactées, etc. – sont réservés aux personnes qui ont « trop de cholestérol ». Même si c’est votre cas, il est déconseillé aux futures mamans d’en consommer, car les risques éventuels ne sont toujours pas connus. Dernier point, l'aspartame, si le dernier rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (ANSES), de l'environnement avait écarté le "risque avéré pendant la grossesse", d'autres études ont mis en évidence un risque de naissance prématurée. Bref, par mesure de précaution, on oublie les édulcorants.

 

Attention à certains poissons

Le poisson est un aliment très intéressant sur le plan nutritionnel, il est ainsi recommandé d'en consommer deux fois par semaine, dont un poisson gras. Cependant, certains poissons sont susceptibles d’être contaminés par des substances chimiques mais également par des micro-organismes. L’ANSES a rendu récemment un avis sur l’évaluation des risques liés à la consommation des poissons. Les futures mamans, particulièrement vulnérables, doivent redoubler de vigilance. Tous les poissons sauvages type lotte, loup (bar), anguille, empereur, flétan, brochet, dorade, raie, thon sont à éviter. Il en est de même pour l'espadon, le marlin et requin...

Thé et café, avec parcimonie

Une trop grande consommation de thé diminue l'absorption du fer contenu dans les aliments. A consommer avec modération donc, pour ne pas risquer une anémie. Par ailleurs, le thé est un excitant au même titre que le café, n’en abusez donc pas ! Les tisanes ne sont pas non plus inoffensives. Le ginseng chinois (ou Panax) est un stimulant qui modifie l'action de certains médicaments, la camomille excite l'utérus. On peut boire sans danger de la tisane d'écorce d'agrumes, de gingembre, de mélisse, d'églantier, à raison de deux à trois tasses par jour. Des études ont montré que le fait de consommer plus de 600 mg de café par jour pouvait réduire le poids de naissance du bébé. A 800 mg par jour, on augmente le risque de mortalité. Soyez raisonnable sur votre consommation, et privilégiez des cafés « légers ». Limitez-également les sodas contenant de la caféine.

Une seule vraie interdiction : l’alcool

L'alcool, sous toutes ses formes, est à proscrire car il attaque le cerveau du fœtus. En dehors du syndrome gravissime d'alcoolisation fœtale (1 à 3 enfants sur 1 000), qui touche les enfants de mères alcooliques, boire un verre de vin par jour, ou faire un excès de temps en temps favorise la prématurité et un petit poids de naissance. Alors un seul mot d'ordre : on s'abstient.


Article publié le 28 juin 2007 Article mis à jour le 22 mars 2016
Vos commentaires

17 commentaires
sur "Enceinte, les aliments à éviter"

  • 14h, mer 10 fév. anonyme je précise pour les femmes enceintes qui ne le savent pas, que le syndome alcolo-foetal N'est PAS dose dépendant ! Ce qui veux dire que ça ne dépend pas de l'alcool absorbé mais du passage des molécules issues de l'alcool par le placenta qui vont agir sur le système neurologique du bébé. En aucun cas le SAF ne concerne que les mères alcooliques ! Après c'est la loterie, ou la roulette russe ! ça passe ou pas ! personnellement je préfère ne pas prendre ce risque d'avoir un enfant handicapé, avec une prise en charge très spécifique et contraignante, 9 mois sans alcool c'est pas la mer à boire. > Signaler un abus
  • 12h, ven 30 oct. anonyme Euh, oui, c'est bien sympa de nous mettre la pression, mais des vrais conseils sur ce qu'on peut manger avec un niveau de risque raisonnable (levez la main, les femmes enceintes qui ont un régime habituel constitué uniquement de poisson contaminé...), il ne faut oublier ni que nous sommes au 21ème siècle où en France, comme dans la plupart des pays occidentaux les aliments que nous consommons sont relativement (je souligne) aseptisés ni que maintenant qu'on a Internet et accès à d'autres cultures, on SAIT que le STRESS ça rend malade, AUSSI ! Voilà, c'est dit, moi les conseils qui visent juste à nous stresser, ça me GONFLE. Ceci étant dit, je trouve que votre paraphe sur l'alcool est assez intéressant, contrairement à beaucoup d'article que j'ai lus où on explique presque que tremper ses lèvres dans une coupe une fois pendant sa grossesse ça risque de rendre le bébé handicapé. Je n'ai pas encore lu les études liant le taux de cortisol au niveau de handicap des enfants, mais je suis certaine que ce sera passionnant (tout comme l'utilisation à outrance des smartphones et autres tablettes). Allez, prenez bien soin de vous, soyez prudents, mais restez cool ! > Signaler un abus
  • 10h, jeu 10 sept. anonyme Pour l'alcool , je suis entièrement d'accord ! A bannir , mais pour le reste , si n suit tout a la lettre il ne reste pas grand chose d'autorisé , si on abuse pas de tout ces produit , bien sur éviter les plus connu , poisson cru , viande saignante ... Mais les œufs , certains poissons , certains crustacés , certaines viandes... enfin il faut vivre quand même !! ! > Signaler un abus
  • 20h, mer 26 août. anonyme J'ai 6 enfants dont des jumeaux j'ai bu 1 verres d'alcool de temps en temps , manger tous ce dont j'avais envie , je n'ai jamais changé mes habitudes juste fait attention et aujourd'hui ils ont 24 20 18 9 4 tous en bonne santés faut arrêté de croire a tout et vivre il ne faut juste pas abuser tout simplement se reposer et faire attention. > Signaler un abus
  • 16h, lun 13 juil. anonyme Si vous avez eu de la chance que votre bébé n'est rien apres avoir pris des choses comme l'alcool, du poisson cru ou autre. Je dirai plutot que c'est votre bébé qui est chanceux car en faite c'est vous qui décidé de joué avec sa santé. Bien sur que parfois on peut passer entre les mailles mais au final, quand on voit tous les problemes alimentaires qu'il y aujourd'hui, je pense que ne pas jouer avec le feu est deja savoir faire le premier bon choix pour son enfant. Il aura bien assez a affrontrer pas besoin de risquer de lui rajouter des problemes. > Signaler un abus
  • 16h, mar 07 juil. anonyme Y'a vraiment des rageurs (rageuses) si l'article ne vous plaît pas ok mais de là à blablater je dirai mm polemiquer franchement!!l'exception confirme la règle s'il y en a qui ont mangé tout ce qui est interdit et n'ont rien eu c'est leur destin mais ne generalisez pas votre système immunitaire est probablement beaucoup plus résistant que celui des autres y'en à qui consomme des aliments périmés ils n'ont rien d'autres se retrouvent direct à l'hôpital donc voilà. ..Chacun son corps chacun se connaît Continuez par consommer de l'alcool et de la cigarette à petite dose vous verrez les conséquences vous même et là vous pourriez servir de cobaye ou de témoin à d'autres > Signaler un abus
  • 08h, jeu 02 juil. anonyme Oui après c'est sûr chacun fait comme il veut mais il ne fait pas venir pleurer si pendant une grossesse il y a des soucis,ptr que oui nos grands-parents mangeaient tout mais quel était le pourcentage de fausse couche ou de bébé mort né? Il faut tout de même réfléchir un peu avant de prendre des risques pour le bébé êtes vous médecin celle qui se permette de dire que c'est n'importe quoi? Très bon article plein de bons conseils > Signaler un abus
  • 00h, ven 19 juin. anonyme Bonjour, Chacun est libre de respecter ou non les conseils donnés par son medecin ( zero alcool) afin d éviter tout risque pour le fœtus .. malformations retard de developpement, patologie cerebrale ,naissance prématurée, ...etc.. il est vrai que les personnes qui ne sont pas immunisees contre la toxoplasmose devrons être plus vigilantes que les autres. C mon cas, et rien n est insurmontable,à condition de s en donner la peine.. il y a pire dans la vie et ca ne dure que neufs mois. Par contre je ne peux pas laisser ecrire qu' on puisse boire ne serait-ce qu' un verre d alcool pendant la grossesse sans aucun danger. ca me choque de lire ce genre de propos inconscients...Il suffit d une gorgée et que une seule molécule ait la " chance "de passer la barrière placentaire pour avoir des effets irreversibles sur le futur enfant. Oui oui, chacun fait comme bon lui semble avec son verre, c est souvent qd ça nous tombe dessus qu' on prend conscience des choses et qu' on regrette. C bien de regarder son nombril , mais un peu en dessus, il y a une vie qui n est pas vous,pensez y. Protegez votre enfant , il aura bien l occasion dans sa vie d etre pollué par bien d autres choses... Carole > Signaler un abus
  • 12h, mer 29 avr. anonyme Mince alors.je peux plus rien manger...en plus je suis pas immunisé contre la toxo...votre article m'a fait bien rire....vous êtes un peu beaucoup parano quand même....heureusement je ne vais pas suivre tout vos conseils.... > Signaler un abus
  • 19h, dim 11 jan. anonyme bonjour moi je suis en enceinte le père de mon bebe > Signaler un abus
Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire