Grossesse : le régime végétarien en questions
Grossesse : le régime végétarien en questions
Quels sont les aliments vraiment interdits ?

Les végétariens suppriment dans leur alimentation tout produit animal ou issu de la mer (poissons et fruits de mer), pour des raisons de santé, de bien-être ou d'éthique. Certains cependant consomment de temps en temps du poisson et un peu de volaille, mais aucun mammifère (et pas de charcuterie). Ce mouvement s'appelle le « néo-végétarisme ».

Quelle différence avec les végétaliens ?

Les « végétaliens » ne mangent aucun produit d'origine animale, c'est-à-dire pas de produit laitier, pas d'oeufs, pas de miel. Un régime qui risque d'occasionner des carences importantes en protéines et minéraux tel que le calcium ou le fer, car il est difficile de trouver un équilibre entre les légumes et les céréales. Une consultation chez un nutritionniste est alors nécessaire.

Le régime végétarien est-il dangereux ?

Non, si le régime est bien équilibré. Il peut même être bon pour la santé, puisque généralement on fait la part belle aux fruits, légumes et légumineuses. Par ailleurs, les repas végétariens variés apportent tous les minéraux et vitamines nécessaires à l'organisme.

Comment compenser le manque de viande ?

La viande (comme le poisson) apporte des protéines variées, c'est-à-dire l'ensemble des acides aminés dont nous avons besoin pour nos muscles, mais aussi pour faire fonctionner notre organisme. Pour compenser ce manque, il faut consommer suffisamment d’œufs (6 par semaine), de céréales (blé, riz, orge3...), de légumineuses (lentilles, haricots...) et de produits laitiers. Pour une meilleure assimilation, au cours de chaque repas, associez les céréales aux légumineuses afin d'apporter l'ensemble des acides aminés nécessaires à l'organisme. Par exemple le couscous : semoule de blé et pois chiche, ou une salade de lentilles au boulgour... Mangez du tofu ou un autre dérivé du soja qui apporte des protéines. S'agissant du fer, les légumineuses et légumes en apportent, mais il est moins bien assimilé par l'organisme que celui qui provient de la viande. Veillez à arroser de jus de citron frais tous vos plats. La vitamine C favorise son assimilation.

Faut-il se supplémenter si l'on est végétarien ?

Non, si vous avez une alimentation variée et riche en protéines. Le médecin pourra vous prescrire une supplémentation en fer en cas de fatigue persistante, de règles abondantes, de grossesse, associée à la vitamine B12 afin d'éviter une anémie. La vitamine B12 est présente dans la viande rouge, les poissons gras, et les huîtres. Heureusement le jaune d’œuf en apporte aussi. N'hésitez pas à faire vérifier régulièrement votre taux de fer.

Comment concilier le régime végétarien avec la grossesse ?

Si vous avez un régime végétarien équilibré, pas de souci. Veillez, comme toute femme enceinte, à prendre 3 à 4 produits laitiers par jour pour le calcium, à manger suffisamment d'aliments riches en vitamine B9 comme les légumes à feuilles (épinards, salade), et suffisamment de fruits riches en vitamine C pour l'absorption du fer. Parlez aussi de vos habitudes alimentaires à votre médecin qui s'assurera que vous ne manquez ni de fer ni de calcium.

Les enfants peuvent-ils être végétariens ?

Non. Même si l'envie pour les enfants d'imiter maman est grande, ils ont besoin de viande pour grandir et se développer. Rien ne les empêchera de faire leurs propres choix alimentaires à l'âge adulte.

Pourquoi les végétariens semblent-ils avoir moins de problèmes de poids ?

Parce que ceux qui équilibrent leurs repas suivent davantage les recommandations du PNNS (plan national nutrition santé), à savoir 50 à 55 % de glucides (dont surtout des produits céréaliers), 33 % de lipides mais de meilleure qualité (apportés par les amandes, les noix, les huiles végétales, et non par la viande, la charcuterie ou les produits industriels) et des protéines. Ils mangent aussi d'avantage de fruits et légumes, riches en fibres et pauvres en calories.

Est-il possible de consommer trop de fruits et légumes ?

A priori non, même s'il faut veiller à ne pas abuser des fruits riches en fructose, surtout sous forme de jus puisqu'ils trompent la faim. Attention aussi à l'excès de crudités qui peuvent créer des ballonnements chez les personnes sensibles des intestins.

Les végétariennes ont-elles réellement plus de chances d'avoir une fille ?

Une étude britannique a mis en avant que, dans une clinique où accouchaient davantage de femmes végétariennes, naissaient aussi plus de filles. Il serait facile de tirer des conclusions un peu hâtives. Une ancienne étude avait également laissé croire qu'une femme qui mangeait beaucoup de produits laitiers et peu salé avait plus de chance d'avoir une fille. D'autres travaux ont démontré le contraire depuis.


Article publié le 28 juin 2007 Article mis à jour le 6 novembre 2013
Vos commentaires

10 commentaires
sur "Grossesse : le régime végétarien en questions"

  • 14h, sam 14 nov. anonyme Je suis vegan depuis 12 ans, danseuse et mère de 3 petits vegans de naissance (12 ans, 9 ans et 14 mois). Lors de mes grossesses, mon taux de fer était excellent sans supplémentation et j'ai 3 enfants en excellente santé ! Je ne suis pas un cas isolé, loin de la même, donc informez vous auprès de sources indépendantes avant de publier pareil torchon ! > Signaler un abus
  • 12h, ven 13 nov. anonyme c'est effrayant de lire de telles inepties ! mon Dieu d'où viennent ces infos erronées ! quelle honte de désinformer les gens ! documentez-vous avant de dire des horreurs pareilles ! à vous lire on pourrait croire que les Indiens seraient tous carencés à cause de leur alimentation végétarienne ! j'ai des enfants nés végéTaliens, venez les rencontrer, vous verriez qu'ils sont en excellente santé et rarement voire jamais malades! vous n'êtes pas journaleuse mais pondeuse de torchons, n'est-ce pas ? allez vous informer et éviter surtout la désinformation, ça tue ! > Signaler un abus
  • 10h, ven 13 nov. anonyme Mais que faites-vous donc des végétaliens de naissance... A mon avis, en Allemagne ça doit y aller plein tube avec 7 ou 8 Millions de végétariens et 1 MILLION de végétaliens ! Ah ce qu'il ne faut pas entendre des lobbies... > Signaler un abus
  • 08h, ven 13 nov. anonyme Cet article est très mal documenté, comme l'attestent déjà les autres commentaires ! > Signaler un abus
  • 23h, jeu 12 nov. anonyme Les poncifs ont décidément la vie dure... Voici par exemple la position actuelle de l'ADA (’ASSOCIATION AMÉRICAINE DE DIÉTÉTIQUE ET DES DIÉTÉTICIENS DU CANADA) "Une alimentation végétalienne bien planifiée et les autres types d’alimentations végétariennes sont appropriés à toutes les périodes de la vie, y compris la grossesse, l’allaitement, la petite enfance, l’enfance et l’adolescence. " Il est vrai qu'avec la pression qu'exercent les éleveurs sur le gouvernement français on n'est pas près d'avoir les mêmes conclusions ici... Fric fric fric, et désinformation désinformation désinformation (comme dans cet article par exemple.) > Signaler un abus
  • 22h, jeu 12 nov. anonyme Les enfants peuvent suivre une alimentation végétarienne stricte / végane à condition que celle-ci comporte des produits enrichis, qu’elle fournisse suffisamment d’énergie et qu’elle soit équilibrée [9]. Vitamine B12 Les enfants véganes (qui excluent tous les aliments d’origine animale) doivent être supplémentés en vitamine B12 [9]. Il est conseillé aux véganes de prendre des suppléments de vitamine B12 [4]. Voir également Ce que tout végane doit savoir sur la vitamine B12 [6]. Introduction des aliments solides L’introduction conseillée des aliments solides à partir de l’âge de 6 mois est valable pour les bébés végétariens et les autres [12]. Énergie L’alimentation végane (végétalienne) peut présenter un volume important et contenir de grandes quantités de fibres [12]. Parce que les fibres amènent rapidement la satiété, il est possible que les enfants consomment des portions qui ne satisfont pas leurs besoins énergétiques. Si l’apport calorique de votre enfant est insuffisant, les protéines alimentaires seront transformées en énergie au lieu de servir à ce à quoi elles sont le plus utiles (croissance par exemple). • Étaler les repas et les en-cas sur la journée entière permet aux enfants de manger plus, ce qui permet notamment aux bébés de consommer suffisamment d’énergie. • Assurez-vous que votre bébé grandit normalement [9]. • Donnez donc aux enfants véganes (végétaliens) des aliments qui sont riches en calories tels que le houmous, les bananes et les purées d’oléagineux (tahin, cajou et beurre de cacahouète par exemple). Ils ont également besoin d’aliments contenant de l’amidon, mais jusqu’à l’âge de 5 ans, évitez de leur donner des aliments à base de grains complets et autres nourritures intégrales en raison de leur haute teneur en fibres. Pour un apport d’énergie plus élevé, vous pouvez rajouter des huiles végétales ou des pâtes à tartiner véganes riches en graisses [12]. Calcium et vitamine D Les enfants véganes doivent consommer des légumineuses et des légumes verts à feuilles ainsi que des boissons enrichies afin de couvrir leurs besoins en calcium. Une carence en vitamine D peut provoquer le rachitisme, dont les caractéristiques sont facilement identifiables (développement d’os mous et déformés). Les aliments ne fournissent pas suffisamment de vitamine D aux enfants de moins de 2 ans. Il leur faut donc une source supplémentaire de vitamine D [9]. Fer Vous pouvez assurer l’apport en fer de vos enfants en leur donnant : • des céréales pour petit déjeuner enrichies ; • des légumes vert foncé ; • du pain ; • des haricots et des lentilles ; • des fruits secs tels que les abricots, les figues et les prunes [12]. Oméga-3 Une sorte d’oméga-3 connue sous le nom de DHA est nécessaire au développement du cerveau et de la vision [9]. L’alimentation végane ne comporte pas d’EPA ni de DHA (acide gras oméga-3 à chaîne longue), mais ceux-ci peuvent être formés par le corps si les apports d’acide alphalinolénique sont suffisants [7]. Les sources végétales d’oméga-3 (pour 100 g) comprennent : • l’huile de lin : 53,3 g ; • l’huile de noix : 11,5 g ; • l’huile de colza : 9,6 g ; • l’huile de soja : 7,3 g. Les sources d’oméga-3 (acides gras) convenant aux véganes comprennent également les aliments à base de soja, comme le tofu, et les noix [3]. Iode L’iode joue un rôle central dans le métabolisme [9]. Il est possible d’utiliser des algues marines [7]. Leur teneur en iode est variable et des niveaux élevés peuvent être néfastes pour les enfants [9]. Protéines Les légumes secs et leurs préparations sont de bonnes sources de protéines. Les purées d’oléagineux contiennent également des protéines. Ne donnez pas de noix entières aux enfants de moins de 5 ans, car ils pourraient s’étouffer. Moulez finement les noix ou servez-vous d’une fine purée de noix [12]. Les céréales peuvent parfaitement être combinées aux légumes verts à feuilles [7]. Voir : https://www.facebook.com/notes/vive-la-b12-/compilation-des-meilleures-pratiques-des-recommandations-nationales-pour-les-ali/669123826500066 Et aussi : https://www.facebook.com/groups/veganismevivelab12/files/ http://www.vivelab12.fr/ http://www.societevegane.fr/documentation/ http://vegfaq.org/#/nutritionetsante/ > Signaler un abus
  • 20h, jeu 12 nov. anonyme :) http://www.cases-rebelles.org/breeze-harper-vegan-super-sistah/ vincent Meyer oooopsssss... pardon > Signaler un abus
  • 19h, jeu 12 nov. anonyme Cet article est vraiment d'un autre temps. Demandez à un homme tel que bode Miller si il a souffert de carences.Il a été triple médaille d'or au jeu olympique et né VEGETARIEN ! sinon voici la position de la plus grande association de nutritionniste au monde (pour végétarien et végétalien): http://www.vrg.org/nutrition/2009_ADA_position_paper.pdf et en français http://vegenutrition.free.fr/AAD_2003.html sinon une grossesse végane ne présente pas plus de risque que une grossesse d'omnivore, la preuve avec cette étude : http://veggieromandie.ch/grossesse-vegan-une-etude-conclut-que-cette-alimentation-est-sure/ C'est dément de voir une tel incompétence de votre part. vincent Meyer > Signaler un abus
  • 10h, mer 11 mars. anonyme Pour le sexe du bébé, c'est le spermatozoïde qui le détermine et ce, très rapidement après la conception, donc elle peut bien manger ce qu'elle veut, la maman, ça ne changera pas grand-chose ! > Signaler un abus
  • 22h, mer 12 nov. anonyme Sachez que l'Organisation Mondiale de la Santé approuve les régimes végétariens et végétaliens pour les enfants. Il est faux de prétendre que les enfants ont besoin de viande pour se développer. > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire