• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Grossesse semaine par semaine
Votre grossesse
Dico de la grossesse
Consultations
Examens
Echographies
Le foetus
Les dates clés
Les imprévus de la grossesse
Wi-fi, portable : les ondes sont-elles dangereuses pendant la grossesse ?

Les preuves s’accumulent, les ondes électromagnétiques, omniprésentes dans notre quotidien, auraient bien une incidence sur la santé, en particulier chez les jeunes enfants. Mais qu’en est-il pour les fœtus ? Les femmes enceintes exposent-elles leur bébé à un risque inconsidéré ? On fait le point.

Ondes électromagnétiques : les femmes enceintes, une population à risque

Depuis des années, le débat fait rage sur la question de la dangerosité des ondes électromagnétiques. Si les risques des technologies sans fil (téléphones portables, tablettes, Wi-fi) sur la santé ne sont toujours pas clairement établis, l’heure est aujourd’hui à la prudence. C’est en tout cas le sens d’une proposition de loi pour limiter l'exposition aux ondes, adoptée le 23 janvier 2014. Concernant les enfants, pour lesquels il est prouvé que les ondes sont néfastes car leur cerveau est plus perméable que celui des adultes, les députés optent pour le principe de précaution, en décidant d’interdire les équipements Wi-Fi dans tous les établissements d'accueil des moins de 3 ans, c’est-à-dire dans les crèches et haltes garderies. Quelques mois auparavant, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) recommandait de limiter les expositions aux ondes des enfants en incitant à un usage modéré du téléphone mobile. Mais pas un mot sur la femme enceinte. Pourtant, on peut légitimement se demander si ces nouvelles technologies ont des répercussions sur le développement du fœtus. Il faut remonter au rapport Bioinitiative 2012 pour avoir des preuves concrètes de leur nocivité.

Un risque accru de troubles du comportement

En se basant sur l’analyse de plus de 1 800 nouvelles études scientifiques, le rapport a montré que les jeunes enfants et les femmes enceintes étaient bien une population à risque. L’exposition aux ondes des téléphones et des technologies sans fil altèrerait le développement cérébral des fœtus et des nouveau-nés. Elle pourrait accroître le risque d’hyperactivité, de troubles du comportement à l’école et de problèmes d’apprentissage. Des conclusions qui n’étonnent pas Jennifer Maherou, chargée de la documentation scientifique à l’Association santé environnement France (ASEF) : « L’exposition prénatale aux ondes est inquiétante car c’est à ce moment-là que le cerveau du fœtus est le plus fragile, car en construction », explique la spécialiste. D’après une étude danoise publiée en 2008, les fœtus exposés aux ondes auraient 54 % de risques en plus de présenter des troubles du comportement au cours de leur vie.

Les bons réflexes pour se protéger des ondes

Alors que faut-il faire ? Ne plus utiliser son téléphone portable quand on attend un bébé, faire la chasse aux ondes dans son appartement ?… Evidemment, ces études sont inquiétantes, d’autant plus qu’avec l’arrivée de la 4G, l’exposition de la population aux ondes va forcément augmenter. Pas question, cependant, de tirer des conclusions hâtives et de culpabiliser lorsque l’on passe un coup de fil. En octobre 2013, l’Anses reconnaissait que les ondes électromagnétiques provoquaient des modifications biologiques, mais ne les jugeait pas dangereuses pour la santé. Le sujet est tellement polémique qu’il semble impossible de savoir qui a vraiment raison sur l’impact des ondes, entre les alarmistes et les modérés. Néanmoins, un point d’accord existe : la vigilance face à une utilisation excessive de ces nouvelles technologies. Des gestes simples et non contraignants : éloigner le téléphone portable du corps quand on passe un appel en optant pour un kit main-libre par exempte, privilégier les sms, utiliser le mode avion dès que possible, choisir son mobile en fonction de son débit d’absorption spécifique (DAS). Plus la valeur de cet indice est basse, moins le téléphone émet d’ondes. Mieux vaut aussi ne pas poser la tablette sur son ventre. « C’est difficile de ne pas être exposé », reconnaît Jenifer Maherou, « mais on peut limiter son exposition en adoptant de bons reflexes avec son portable ou encore en utilisant un câble pour Internet au lieu de la Wi-fi. » Autre option : investir dans des vêtements anti-ondes. La marque Belly Armor s’est spécialisée sur le créneau des femmes enceintes. Tous ses produits sont doublés avec un tissu protecteur, à base de fibres d’argent, qui neutralise les ondes electromagnétiques.

Vos commentaires

3 commentaires
sur "Wi-fi, portable : les ondes sont-elles dangereuses pendant la grossesse ? "

  • 15h, lun 03 mars. anonyme en quoi Jennifer Maherou est experte ? > Signaler un abus
  • 11h, ven 28 fév. anonyme Un peu de bon sens que diable, concentrez vous sur votre enfant au lieu de surfer pendant que vous l'allaitez !!! > Signaler un abus
  • 14h, mer 19 fév. anonyme J'écris ces lignes en allaitant donc mini-iPad à côté de mon bébé... À la lecture de ce texte, on dirait bien que ce soit à proscrire. Plus d'info est urge ment requis svp. > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !