• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Discrimination des femmes enceintes au travail
Discrimination des femmes enceintes au travail
Enceinte, je suis victime de discrimination au travail : que faire ?

Futures ou jeunes mamans victimes de discrimination au travail, n’attendez plus pour faire valoir vos droits. Mode d’emploi.

Mise au placard, harcèlement, suppression de prime, réflexions désagréables et répétées…  peut-être faites-vous partie de ces futures mamans qui subissent une pression au sein leur entreprise. Comment réagir en cas de discrimination ? A quel recours avez-vous droit ?

Il vous est possible de saisir le Défenseur des droits. Cette institution est chargée de vous conseiller et vous guider pour faire valoir vos droits en cas de discrimination. Contactez-le par courrier, au 7 rue Saint Florentin, 75008 Paris, ou par téléphone au 01 53 29 22 00.

Vous n’êtes pas la seule !

La discrimination des femmes enceintes ou des jeunes mères au travail a toujours existé, mais de plus en plus de victimes osent crier à l’injustice et faire valoir leurs droits. Pour preuve, ces chiffres : 618 réclamations ont été déposées à la Halde* en 2010, contre seulement 126 en 2008. 

 

Bon à savoir
La grossesse seule ne peut justifier :
- un licenciement ;
- un refus d’embauche, de stage ou de formation ;
- la résiliation d’un contrat de travail au cours d’une période d’essai.

Aussi, un licenciement ne peut intervenir pendant le congé maternité et les quatre semaines qui le suivent.

 

* Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (cette institution a été dissoute le 1er mai 2011 ; ses missions ont été transférées au Défenseur des droits)

Source : le Défenseur des droits

 
« J’ai été harcelée pendant mon congé pathologique »
Vos commentaires
Aucun commentaire n'a encore été déposé pour ce contenu.
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !