Comment calculer son ovulation ?
L’ovulation à la loupe
Comment calculer son ovulation ?

Calcul du cycle menstruel, méthode Billings (observation de la glaire cervicale), courbe de température, tests d’ovulation… Lorsqu’il s’agit de concevoir un bébé, tous les moyens de calculer son ovulation sont bons.

Avec le Dr Joëlle Bensimhon, gynécologue et auteure de La Grossesse pour les Nuls (éditions First) et au Pr Jacques Lansac, gynécologue-obstétricien et ancien président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (Le Grand Livre de ma grossesse, éditions Eyrolles).

Les fines observatrices pourront sans doute repérer le moment de l’ovulation en inspectant la glaire cervicale qui devient très abondante et prend un aspect de blanc d’œuf à cette période. Certaines femmes peuvent aussi ressentir une douleur latéralisée (du côté de l’ovaire qui ovule) au niveau du bas ventre. Mais la majorité des femmes ne ressent absolument rien. Il existe alors plusieurs méthodes pour définir le jour où l'ovule est libéré : certaines s’en servent comme contraception naturelle en évitant tout rapport sexuel pendant la période "à risque", d’autres au contraire mettent à profit ces fameux 5 jours pour essayer de concevoir un bébé.

Le calcul des cycles menstruels

Si vos cycles menstruels sont réguliers, rien de plus simple pour calculer votre prochaine ovulation : la seule phase fixe du cycle est en effet la phase post-ovulatoire (ou lutéale) qui dure invariablement 14 jours. Il vous suffit donc de soustraire 14 jours à la date estimée de vos prochaines règles. Exemple : si elles doivent survenir le 30 du mois, il suffit de faire 30-14=16, vous ovulerez donc le 16 du mois en cours.
Cette méthode de calcul s’applique aussi bien aux cycles longs de 34 jours (34-14=ovulation au 20e jour du cycle), qu’aux cycles courts de 22 jours (22-14=ovulation au 8e jour). Mais toutes les femmes n’ont pas la chance d’avoir des cycles prévisibles. Heureusement, il existe d’autres astuces et outils pour repérer la période idéale pour la conception.

La courbe de température

Conseillée aux femmes qui essaient de concevoir depuis plusieurs mois déjà (voire années) sans succès, la  courbe de température est une méthode est assez fastidieuse. Elle consiste à prendre sa température tous les matins au réveil, dans les mêmes conditions : même manière (voie rectale, buccale ou axillaire), au même moment et avec le même thermomètre. Une fois la température prise, il suffit de la reporter quotidiennement sur une feuille spéciale, à se procurer chez le gynécologue ou le pharmacien.
Après plusieurs semaines, on distingue alors deux périodes : durant la première phase du cycle menstruel (pré-ovulatoire ou folliculaire), la température corporelle de la femme est généralement basse (autour de 36,5°C), tandis qu’elle augmente (environ 37°C) durant la seconde phase (post-ovulatoire ou lutéale) avec la production de progestérone. C’est entre ces deux périodes que l’ovulation se produit, au moment où la courbe de température montre le dernier point bas, juste avant l’augmentation thermique.

Les tests d’ovulation

Les tests d’ovulation urinaires vendus en pharmacie fonctionnent sur un principe simple : ils détectent le taux de LH (hormone lutéinisante), dont le pic précède l’ovulation de 36 à 38h. Ces tests fiables peuvent donc déterminer si vous vous trouvez dans une période féconde ou non, et anticiper le meilleur moment pour concevoir un bébé. Assez onéreux à l’achat (à partir de 23 € les 5 et jusqu’à plus de 100 € pour un test électronique à recharges), les tests d’ovulation à usage unique nécessitent d’être conduits sur 4 à 5 jours consécutifs au début, puis 3 jours en moyenne les mois suivants. Dès que le test test affiche positif, il est recommandé d’avoir des rapports sexuels pour optimiser et maximiser ses chances de concevoir.

Le meilleur moyen pour tomber enceinte ?
Selon le Dr Martine Depondt-Gadet, médecin acupuncteur, diplômée en échographie gynéco-obstétricale et auteure de l'ouvrage Stérilité et Infertilité : comment débloquer les barrages psychologiques qui entravent la fécondité ? (éditions Dangles), "le meilleur moyen d’arriver à faire un bébé c’est encore de ne pas y penser et de ne rien calculer", la pression psychologique et l’obsession de la grossesse pouvant être de vrais freins à la conception.


Article publié le 22 février 2012 Article mis à jour le 16 octobre 2013
Vos commentaires

34 commentaires
sur "Comment calculer son ovulation ?"

  • 04h, mer 10 fév. anonyme Slt est ce que je peux voir la glaire cervicale même avant la période d'ovulation ? > Signaler un abus
  • 12h, jeu 04 fév. anonyme slt en ce moment j voi mes regles et g un cycle de 30jours di moi cmt calculé mn prochain ovulation > Signaler un abus
  • 20h, sam 16 jan. anonyme Comment savoir qu'un cycle est régulier ou irrégulier? > Signaler un abus
  • 00h, jeu 14 jan. anonyme J'ai mon cyrcle le 29 au 2janvier comments peux tombé enceinte et j'ai fait l'amour depuis au 6èm jours sans preservatives jusqu'a ce jours > Signaler un abus
  • 06h, ven 08 jan. anonyme J'ai mes regle le 6dec j'ai fait l'amour sens préservatif le24dec. Esc ce que je pourrais tombe enceinte. Aidé moi. Stp je des regle irrégulière > Signaler un abus
  • 00h, mar 03 nov. anonyme Bizarres les commentaires sur ce site J'ai rarement vu autant de fautes d'orthographe et d'incohérences :-/.... > Signaler un abus
  • 10h, sam 31 oct. anonyme bonjour j'ai vu mes règles le 10 juin 2015 et j'ai eu des rapports le 24 juin avec 2 partenaires différents. la je suis enceinte. qui peut être le père de mon enfant? j' ai un cycle de 28 jours souvent 27 jours > Signaler un abus
  • 20h, ven 09 oct. anonyme Slt j'ai vu mes règle le30/09/lel est la prochaine date d'ovulation > Signaler un abus
  • 08h, ven 09 oct. anonyme Je veux etre tomber enceinte kel et le moment ideal j 'ai mon regle le 6 octobre 2015 j 'ai deja tenter plusieurs fois mais acun > Signaler un abus
  • 21h, mar 22 sept. anonyme Merci mes De! > Signaler un abus
Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire