Kareen : mon deuxième parcours PMA
Kareen : mon deuxième parcours PMA

Kareen a 36 ans et une folle envie de devenir maman pour la deuxième fois. Souffrant de troubles de la fertilité, elle se lance dans un deuxième parcours de PMA. Malgré sa motivation, tout ne va pas se passer comme prévu. Témoignage.

Mon combat pour être à nouveau maman

Je me présente, Kareen, 36 ans, originaire de la région Nantaise. Après 3 ans et demi de traitements pour stimuler l’ovulation, nous avons finalement eu recours à une fécondation in vitro (FIV) en février 2009. Par chance, cette première FIV a porté ses fruits. Deux embryons ont pu être implantés dans mon utérus. Mais au bout d’un mois de grossesse, j’en ai perdu un.

Un accouchement prématuré

Par la suite, ma grossesse s’est bien déroulée… jusqu’à ce fameux 22 juillet 2009. Ce soir-là, alors que je n’en étais qu’à ma 25e semaine, j’ai soudainement perdu les eaux. Huit jours plus tard, naissait Margaux, 780 grammes, 31,5 centimètres. Après trois mois d’hospitalisation, mon bébé est rentré à la maison. Aujourd’hui, elle continue son développement tranquillement, mais sûrement ! A 18 mois, elle mesure 69 centimètres pour 7 kilos environ. Malgré ce parcours, très compliqué physiquement comme moralement, nous ne voulons pas d’une fille unique. J’ai une folle envie d’être à nouveau maman et s’il le faut, je suis prête à repasser toutes ces étapes (prises de sang, échographies, piqûres, etc.).
Nous avons repris contact avec le service de procréation médicalement assistée (PMA). Dans deux mois tout pile, j’ai rendez-vous pour recommencer ce parcours. Je sais bien que la prématurité de Margaux n’a pas de lien avec la FIV, mais je sais déjà que, si deuxième grossesse il y a, ce sera certainement avec plein de craintes. Ces prochains mois, je souhaite les partager avec vous.


Article publié le 25 février 2011 Article mis à jour le 17 janvier 2014
Vos commentaires
404 Not Found

Not Found

The requested URL /var/si-blocks/esi-comment/2/5/3/4/6/full-2534660.html was not found on this server.

Ajouter mon commentaire