Les symptômes de l’endométriose
Les symptômes de l’endométriose

Chrysoula Zacharopoulou, chirurgien-gynécologue à l’hôpital Trousseau (Paris), a répondu à nos questions sur les symptômes de l’endométriose.

Quels sont les symptômes de l'endométriose ?

L’endométriose se manifeste-t-elle seulement pendant les règles ?

Le symptôme le plus fréquent, c’est la “dysménorrhée”. Il s’agit d’une douleur pendant les règles, avec des crampes parfois très intenses dans le bas-ventre. Parfois, cette dysménorrhée est accompagnée de nausées et de vomissements, et oblige les femmes à s’aliter pendant plusieurs jours. La dysménorrhée est présente chez huit femmes sur dix atteintes d’endométriose.

Souvent, si on interroge les jeunes filles ou les femmes atteintes d’endométriose, on constate un absentéisme scolaire et des arrêts du travail à répétition à cause des douleurs.

Avec le temps, la fréquence des douleurs va s'intensifier. Celles-ci commencent par exemple avant les règles et elles continuent après, pendant plusieurs jours puis plusieurs semaines, jusqu'à ce qu'elles deviennent chroniques.

Les symptômes de l’endométriose sont différents pour chaque femme. Souvent, l’endométriose est difficile à diagnostiquer, parce que bon nombre de ses symptômes sont semblables à ceux d’une maladie qui n’est pas gynécologique, comme par exemple certaines maladies du système gastro-intestinal.

Les douleurs peuvent-elles se manifester à d’autres moments ? 

Les douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie), bien que moins fréquents, sont un signe classique de la maladie. En particulier la douleur dans certaines positions, qui rend impossibles les rapports sexuels.

Parmi les symptômes qui peuvent également faire suspecter une endométriose, on retrouve une dyschésie (douleurs à la défécation) pendant les règles, des douleurs pendant l'ovulation, et une fatigue chronique.

Cette maladie chronique est responsable de 30 % à 50 % des cas d'infertilité.

Quand se manifestent les premiers symptômes ? 

Chez certaines femmes, les symptômes peuvent commencer dès les premières règles et évoluer pendant plusieurs années avant que l’endométriose soit diagnostiquée, car les douleurs pendant les règles sont classiquement considérées comme quelque chose de normal ou de psychologique. Souvent dès l’âge de 15-20 ans, les jeunes filles souffrent de douleurs pendant les règles et les rapports sexuels. L’endométriose peut se développer pendant plusieurs années avant d’être diagnostiquée par des examens complémentaires, comme par exemple une échographie endovaginale ou une IRM. Pour cette raison, une jeune fille qui se plaint de douleurs pendant son adolescence doit être surveillée. Elle devrait consulter un gynécologue au moins une fois par an.

Il y a aussi des femmes qui commencent à souffrir plus tard, souvent au moment de l’arrêt de la pilule et/ou d’un désir de grossesse. La difficulté de concevoir et/ou la douleur pendant les règles, nécessitent une visite chez un gynécologue.  

(Merci à l’association ENDOmind France)


Article publié le 24 novembre 2016
Vos commentaires
404 Not Found

Not Found

The requested URL /var/si-blocks/esi-comment/3/3/1/1/7/full-3311780.html was not found on this server.

Ajouter mon commentaire