Hypersexualisation

« Hypersexualisation »… En voilà un terme barbare que l’on entend ici et là sans en connaître forcément le sens exact ! Pour faire simple, l’hypersexualisation désigne le phénomène de sexualisation précoce des enfants, ou quand certaines fillettes veulent imiter leur maman en se maquillant et en portant des talons. Dans ce cas, il n’est pas rare d’entendre parler de « lolita » pour désigner ces petites filles en avance sur leur âge. Si le phénomène existe depuis des décennies aux Etats-Unis et au Canada, il peine à se faire une place en France ; et pour cause… Il ne fait absolument pas l’unanimité ! Plusieurs ministres comme Chantal Jouanno et Najat Vallaud-Belkacem ont œuvré pour que le phénomène « Lolita » recule en France. La première citée (sénatrice de Paris depuis 2011), avait notamment remis en mars 2012 un rapport intitulé “Contre l’hypersexualisation, un nouveau combat pour l’égalité”. L’ancienne ministre des Sports avait notamment réussi à faire voter par le Sénat l’interdiction des concours de mini-miss en France. Bien évidemment, la question de la sexualisation précoce divise. Certains accusent les parents, d’autres les politiques, mais aussi les médias qui se serviraient du phénomène à des fins commerciales (vente de vêtements, maquillage, accessoires…). Découvrez sans plus tarder notre dossier spécial consacré à l’hypersexualisation des enfants.

Hypersexualisation : quand les petites filles jouent les lolitas

Cendrillon et Blanche Neige n’ont plus la côte auprès des fillettes. Les stars de la télévision et les mannequins des magazines seraient-elles devenues le modèle féminin des enfants, et...

Sommaire