• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Pipi au lit : quand s'inquiéter ?
Les essentiels Parent.fr
Les causes physiologiques du pipi au lit

La vessie d'un enfant de 3 ans est souvent trop petite pour contenir les urines d'une nuit entière. Or, il n'a pas toujours la maturité neurologique nécessaire pour réagir alors qu'il dort profondément. Si les mois passent sans aucune amélioration, le pédiatre vérifiera qu'il ne s'agit pas d'un problème médical.

Les causes psychologiques du pipi au lit

Elles sont multiples : il se sent encore bébé, a un peu peur de grandir. De jour, il fait des efforts pour progresser dans tous les domaines et la nuit, il se relâche : c'est normal. Le pipi au lit peut aussi être sa façon de se réveiller pour échapper à un cauchemar ou pour faire en sorte que sa mère quitte le lit conjugal (oedipe oblige).Des accidents répétés, surtout après une période de nuits « sèches », peuvent être le signal que quelque chose le perturbe : arrivée d'un petit frère, déménagement, disputes des parents, problèmes à l'école...

Ni dramatiser, ni faire l'autruche

Inutile d'en vouloir à l'enfant, de se fâcher, ou encore de le punir : une trop grande pression ne fera que l'angoisser. En revanche, ne faites pas comme si de rien n'était : l'enfant a besoin de sentir qu'on s'occupe de son problème. Discutez-en avec lui pour mieux comprendre ce qu'il se passe.

Responsabiliser son enfant face au pipi au lit

Montrez-lui comment retirer les draps mouillés et préparez un drap propre sous l'alèse imperméable. Disposez un pyjama de rechange à son chevet. Désormais, il peut se débrouiller seul la nuit, sans vous réveiller. Le lendemain, associez-le à la mise en route de la machine à laver. Autant de gestes qui l'inciteront à se comporter comme un « grand ».

Trouver des astuces pour éviter le pipi au lit

Créez des rituels : faire pipi à heures fixes, notamment avant d'aller se coucher, va l'aider à se réguler. Limitez légèrement les boissons le soir : cela peut n'avoir aucun effet, mais ça a le mérite de donner à l'enfant le sentiment qu'il fait des efforts pour lutter contre son problème. Adoptez la pensée positive : faites-lui imaginer chaque soir combien il sera content de se réveiller au sec. Il peut aussi tenir un calendrier, où il dessine un soleil les lendemains de nuits sèches. Balisez de veilleuses le trajet jusqu'aux toilettes, ou disposez un pot au pied de son lit.

Pipi au lit : quand faut-il consulter ?

L'enfant maîtrise la propreté nocturne aux alentours de 3-4 ans. Jusqu'à 7 ans, il peut connaître des « accidents », pipis au lit occasionnels qui n'ont rien d'alarmant. On ne parle d'énurésie qu'à partir de 5 ans, quand l'enfant mouille son lit plusieurs fois par semaine. 20 % des enfants de 5 ans et 10 % des enfants de 6 ans mouillent encore leur lit fréquemment (60 % sont des garçons). Il est alors nécessaire de consulter le pédiatre ou le médecin de famille, qui établira un diagnostic (les causes physiologiques ne sont pas exclues) et orientera au besoin l'enfant vers un autre spécialiste (pédopsychiatre ou psychologue). Dans certains cas, pour les enfants de plus de 6 ans, il peut prescrire un traitement médical. Ils ne sont pas forcément efficaces et ont parfois des effets secondaires.

Vos commentaires
Aucun commentaire n'a encore été déposé pour ce contenu.
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !