Les livres-documentaires
Les « doc » ça fait aimer la lecture

 

Un livre qui raconte la vie des chevaliers au Moyen-Age ou celle des animaux de la savane, ça fait forcément moins peur qu’un roman, même divisé en chapitres courts ! Alors, si votre apprenti lecteur ne jure que par les documentaires, laissez-le faire !

Alors que les enfants découvrent le premier clic de souris à 2 ans, se voient offrir leur premier cédérom à 3 ans, et surfent sur internet à 6 ans, on aurait pu croire que les bons vieux « documentaires » seraient rapidement relégués au rayon « livres à papa ».

Pourtant, il n’y a qu’à voir le succès de collections comme Kididoc (Nathan), Mes premières découvertes (Gallimard), ou Mes premières encyclopédies (Larousse) pour réaliser que les bons vieux docu ont encore de beaux jours devant eux (on dénombre quand même 300 collections, toutes maisons d’édition confondues !) Pourquoi ? Sans doute parce que pour les 4-8 ans, il est plus simple de se repérer dans un livre que dans les liens d’un cédérom. Mais aussi, parce qu’à cet âge là, on aime encore tirer une languette, ouvrir un volet, tourner une roue, bref jouer avec le livre pour avoir le sentiment d’apprendre en s’amusant.

Un tremplin vers la lecture
Coup de chapeau aux éditeurs : ces derniers ont compris que les monographies en continu n’étaient plus du goût de la génération des enfants zappeurs. Et qu’il valait mieux « saucissonner » l’information sous forme de questions-réponses, de devinettes ou de légendes allongées pour mieux les « accrocher ».
Et ça marche ! Mieux : à force de déchiffrer cinq lignes par ci, une légende par là, sur un thème qui le passionne, l’enfant se met à lire ! Et c’est ainsi que même le plus réticent des apprentis lecteurs se laisse prendre au jeu de la lecture sans même s’en apercevoir. Après avoir tout découvert et lu sur la vie des pirates, il ira plus facilement vers un petit roman… surtout si l’action se déroule sur un vaisseau !

 

Trois questions à Murielle Coueslan, directrice du Pôle Petite enfance chez Nathan Jeunesse.

Dejagrand.com : Comment intéresser les moins de dix ans à des sujets dits « sérieux » ?
Murielle Coueslan : Pour les petits lecteurs (4-7 ans), tout est passionnant : les enfants de cet âge ont une grande soif de découvertes et un grand besoin d'explications. Pour eux, il n'y a pas de sujet rébarbatif ou trop sérieux. Ce qui peut être parfois difficile, pour les parents, c'est de répondre aux questions de leurs enfants qui portent sur des phénomènes complexes. La collection Kididoc permet, en particulier à travers les animations, d'expliquer ces phénomènes : un rabat qui se soulève et on explore l'intérieur du bateau des pirates, une tirette permet d'observer le processus de la digestion, une roue permet de comprendre le mouvement de la Terre et de la Lune autour du soleil...

Qu’est-ce qui guide le choix des thèmes abordés dans une collection comme Kididoc ? Les programmes scolaires ou simplement l’air du temps ?
Il y a d'une part les thèmes passion des enfants de cette tranche d'âge : les chevaliers, les dinosaures, les pirates... ; d'autre part, les thèmes d'éveil indispensables qui recouvrent des notions "scientifiques" (le jour et la nuit, les saisons, le corps...), des descriptions de milieux (la ferme, la forêt, les bords de mer...), et des explications sur le vivant (en particulier, sur les animaux).

Quels sont les "best sellers" ?
Les thèmes passion que je viens de citer sont bien sûr les plus demandés et sont nos meilleures ventes. Mais globalement, tous les titres de la collection fonctionnent très bien et un enfant qui découvre la collection par ces thématiques aura envie de se plonger dans d'autres sujets.

 


Article publié le 4 mars 2008 Article mis à jour le 16 octobre 2013
Vos commentaires
404 Not Found

Not Found

The requested URL /var/si-blocks/esi-comment/9/5/4/6/full-954660.html was not found on this server.

Ajouter mon commentaire