• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
6 questions sur les écoles bilingues
Les essentiels Parent.fr
Qu'entend-on par « écoles bilingues » ?

Cette appellation recouvre des réalités très diverses, que ce soit en termes d'emploi du temps ou de méthodes. On peut toutefois distinguer deux types d'établissements. D'une part, des écoles bilingues au sens strict : les deux langues sont utilisées à parité horaire. C'est la formule que proposent certaines écoles publiques en Alsace et en Moselle. D'autre part, des structures privées organisent des activités en langue étrangère, à raison de six heures par semaine.

A partir de quel âge peut-on les inscrire ?

La plupart de ces écoles ouvrent dès la petite section de maternelle. Mieux vaut en effet commencer tôt : avant 6 ans, le langage de l'enfant est en plein développement. L'initiation prend la forme d'un bain linguistique : dans le cadre d'activités ludiques, on parle à l'enfant dans une autre langue. En dessinant ou en bricolant, il découvre ainsi d'autres façons de désigner les choses. Une mise en situation qui souligne l'utilité de nouveaux mots, sans rupture dans le programme de sa journée.

A quel rythme va-t-il progresser ?

La durée d'exposition quotidienne est primordiale, mais l'efficacité de l'enseignement dépend aussi d'un suivi sur plusieurs années. Si l'enfant ne participe qu'à six heures d'ateliers par semaine, comptez toute une scolarité jusqu'au bac pour qu'il devienne bilingue. L'enseignement est plus régulier ? Dans ce cas, il va progresser plus vite. Mais n'attendez pas tout de même de résultats immédiats : il lui faut deux ans au moins pour s'imprégner du vocabulaire et d'une nouvelle grammaire.

Quel rôle jouent les parents dans cet apprentissage ?

Certains enfants passent plusieurs années dans un cursus bilingue sans jamais le devenir : ils ne répondent pas aux questions, ou discutent en français avec leurs camarades. En effet, la durée de l'initiation n'est pas seule garante d'un apprentissage efficace : la dimension affective intervient elle aussi. Pour que l'enfant adhère à ce nouveau système, il est important qu'il perçoive chez ses parents un intérêt pour d'autres langues. Il ne s'agit absolument pas de lui parler en anglais si l'on n'est pas soi-même bilingue : l'enfant sent que vous ne vous exprimez pas spontanément. Mais vous pouvez manifester votre ouverture en regardant des films en langue étrangère...

L'enfant ne risque-t-il pas de mélanger les deux langues ?

Certains parents craignent que leur enfant ne maîtrise pas bien le français par la suite. Faux : si le contact avec l'enseignant est positif, aucune raison qu'il y ait des confusions. Plus l'enfant en apprend, plus il aura du recul sur sa propre langue. Il découpe les mots, comprend qu'on peut exprimer une idée avec différentes nuances. Peut-être ne deviendra-t-il pas bilingue après quelques années d'enseignement bilingue. Mais cela n'aura pas nui à sa langue maternelle. Bien au contraire.

Sur quels critères choisir son école ?

Renseignez-vous sur le projet de l'école et formation des professeurs : est-ce leur langue maternelle ? La seconde langue est-elle enseignée par le jeu ?
Renseignez-vous sur le programme : l'apprentissage ne doit ni être scolaire, ni se réduire à des séances de dessins animés.
Autre question : le contexte familial. S'il parle déjà les deux langues à la maison, une heure d'atelier par jour ne lui apprendra rien de plus. Est-ce alors bien nécessaire ?
Rappelons enfin que la plupart de ces écoles sont privées, le tarif est donc assez élevé.

Vos commentaires
Aucun commentaire n'a encore été déposé pour ce contenu.
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !