Lactel

Les laits de croissance

Lait de croissance : un aliment essentiel pour les enfants

Bébé grandit et ses besoins nutritionnels changent. Le lait de croissance est un complément indispensable à son l’alimentation entre 10/12 mois et 3 ans. La preuve en trois points.
Le lait de croissance répond aux besoins nutritionnels des enfants

L’intérêt majeur du lait de croissance c’est son apport en fer. En effet, les besoins en fer d’un enfant représentent environ 100 grammes de viande. Or, la plupart des enfants de moins de 3 ans ne mangent pas encore cette quantité de viande. « Il faut donc donner du lait de croissance jusqu’à ce que l'enfant soit capable d’ingurgiter 100 grammes de viande par jour », insiste le pédiatre Patrick Tounian.

Les laits de croissance sont aussi riches en acides gras essentiels, parfaits pour les enfants qui mangent peu de poissons.  Il est aussi enrichi en vitamine D. La consommation de lait de croissance constitue donc un apport essentiel et complémentaire pour permettre à l’enfant de se rapprocher de l’équilibre alimentaire optimal, compte tenu de ses besoins nutritionnels spécifiques.

Le lait de croissance pour éviter les carences en fer

La plupart des détracteurs du lait de croissance pensent qu’il n’est pas nécessaire car eux-mêmes n’en n’ont pas eu et sont en bonne santé. Cependant, une carence en fer n’est pas visible comme « le nez au milieu de la figure ». Une telle carence peut entraîner une anémie. L’enfant est alors fatigué et on ne se pose pas trop de questions sur la raison de cette soudaine fatigue.

Les carences en fer peuvent aussi entraîner des problèmes de développement neurologique. « On se dit que son enfant a des problèmes d’apprentissage, qu’il est feignant… Or, ça peut tout à fait être la cause d’un manque de fer ». Autre conséquence notable, une susceptibilité aux infections, on se dit alors que son enfant est fragile, qu’il attrape toutes les maladies etc.

Les pédiatres sont unanimes sur la question du lait de croissance

De nombreuses enquêtes ont été mises en place par les pédiatres. Ces enquêtes montrent qu’il n’est pas possible d’assurer les besoins en fer des jeunes enfants s’ils consomment du lait de vache au lieu du lait de croissance.
« Et les pédiatres sont tous d'accord sur ce point ! », ajoute le Professeur Tounian. Alors, pourquoi ne pas le faire si c’est bon pour la santé de l’enfant ?

Retrouvez plus d'articles sur ce lien


Restons connectés

www.lactel.fr Facebook