Crèche, nounou : réussir l'adaptation de son bébé
Crèche, nounou : réussir l'adaptation de son bébé
Modes de garde : les règles d’or pour une adaptation réussie

C'est le moment de faire garder votre enfant. En crèche, halte-garderie, ou chez une assistante maternelle, une période d'adaptation s'impose pour apprendre à se séparer en douceur.

Commencez le sevrage de votre bébé trois semaines à l'avance

Si vous allaitez, commencez le sevrage trois semaines à l'avance, en remplaçant progressivement des tétées par des biberons. Gardez les tétées du matin et du soir, occasions de câlins et de retrouvailles. Côté objets, placés dans son lit, son doudou, sa tétine ou ses jouets préférés l'aideront à s'endormir. Vous pouvez aussi lui donner un foulard ou un tee-shirt imprégné de votre odeur, il lui rappellera votre présence et le rassurera.

Apprenez à connaître ceux et celles qui vont s'occuper de votre enfant

L'adaptation est primordiale, pour votre enfant comme pour vous. Votre tout-petit va progressivement devoir investir une autre figure d'attachement. La phase d'adaptation est encore plus importante en crèche, où votre enfant sera confronté à une collectivité et donc à plusieurs figures référentes, dans un cadre plus vaste et plus déroutant que l'appartement familial. Pour vous, c'est aussi l'occasion d'apprendre à connaître celle(s) qui vont s'occuper de votre bébé durant toute la journée.

Visitez avec votre enfant les nouveaux lieux

Lors de la première visite, restez avec votre enfant et visitez ensemble les nouveaux lieux. Toujours ensemble, faites connaissance avec le personnel de la crèche ou avec l'assistante maternelle. Les jours suivants, laissez-le seul le temps du goûter, puis deux demi-journées, pour arriver progressivement à la journée entière.
Posez toutes les questions qui vous précoccupent
C'est à vous de faire le premier pas pour nouer une relation de confiance avec la personne ou l'équipe qui va s'occuper de votre enfant. Faites-leur part des habitudes, des goûts et des éventuels soucis de santé de votre petit.

Parlez beaucoup à votre enfant

Ce n'est pas parce qu'il est tout petit qu'il ne comprend pas. Expliquez à votre bébé tout ce qui va changer dans sa vie et pourquoi. Dites-lui que vous devez aller au travail, que c'est un lieu pour les grandes personnes où il s'ennuierait, et qu'il va passer la journée à s'amuser avec ses copains. Et insistez bien sur le fait que vous allez revenir le chercher.

Ne montrez pas à votre enfant que vous êtes triste de le quitter

Au contraire, rassurez-le. Votre bébé vivra bien plus mal la séparation s'il ressent l'inquiétude de maman. Alors, essayez de faire bonne figure, quitte à verser une petite larme une fois la porte refermée !

Si votre enfant pleure, ne vous éclipsez pas en douce

Ne partez jamais sans lui dire au revoir. Répétez-lui à nouveau que vous allez revenir, il a besoin d'être rassuré sur ce point. Ne vous attardez pas trop néanmoins, cela risquerait de le perturber d'avantage et de vous faire entrer dans le cercle vicieux des pleurs « caprice ». Dites-vous bien que dès votre départ, il se calmera.

Ne vous précipitez pas sur votre bébé dès votre arrivée

Laissez-lui le temps de reconnaître votre voix, vos pas, etc. Lorsqu'il vous aura enfin aperçue, ne vous étonnez pas s'il ne se jette pas tout de suite dans vos bras. Il a juste du mal à arrêter son activité. De même, s'il fond en larmes, c'est sa manière de déverser un trop plein d'émotion. Patientez quelques minutes et il se blottira contre vous !


Article publié le 2 juillet 2007 Article mis à jour le 16 octobre 2013
Vos commentaires
404 Not Found

Not Found

The requested URL /var/si-blocks/esi-comment/2/4/1/4/4/full-2414407.html was not found on this server.

Ajouter mon commentaire