Montrez-lui l’exemple
La fessée
Montrez-lui l’exemple

On ne peut pas demander aux enfants ce qu’on ne fait pas soi-même. Si votre bambin fait la sourde oreille, n’hésitez pas à lui expliquer les choses calmement. A vous d’user d’astuces pour lui montrer l’exemple, sans vous énerver !

Si votre enfant ne vous écoute pas, ayez à cœur de lui montrer l’exemple en apprenant à l’écouter et à décrypter ses frustrations et ses désirs d’autonomie. Il veut empiler des coussins dans le salon alors que c’est formellement interdit ? Ne cédez pas, tout en l’invitant à faire la même chose ou quelque chose qu’il jugera aussi passionnant, mais dans sa chambre. Il refuse de mettre les habits que vous lui avez préparés de bon matin ? À l’avenir, tentez de les choisir la veille en sa présence ou de les lui faire choisir, quitte à ce qu’il sorte dehors en débardeur au cœur de l’hiver malgré vos mises en garde ! Dans la rue, il vous réclamera rapidement son pull et établira ainsi tout seul, comme un grand, un lien de cause à effet entre température extérieure et habillement. Plus efficace et plus valorisant qu’une “bonne petite fessée” sur la couche, non ?

La sérénité : la clé de la réussite

Quelle que soit la solution trouvée pour résoudre le conflit, tentez toujours d’accueillir les émotions de votre poussin le plus sereinement possible, même si elles vous semblent excessives… Le souci, c’est qu’un enfant qui a, à un moment de la journée ou de son développement, des attitudes jugées négatives et agressives, n’est pas spécialement attirant. On n’a pas envie de l’écouter, on n’a pas envie de lui consacrer du temps, on n’a pas envie de le prendre dans nos bras ou de lui dire qu’on l’aime, alors que c’est justement dans ces instants-là qu’il a le plus besoin de nous, de repères et de fermeté bienveillante. Un conseil qui aide énormément pour se contenir et rester en empathie : mettez-vous dans la tête que votre tout-petit ne vous manipule pas, qu’il ne s’énerve pas dans le but de vous mettre à bout, mais uniquement parce qu’il est envahi par des émotions et des désirs qu’il n’exprime pas encore bien par la parole ou qu’il n’ose pas exprimer.


Article publié le 7 juin 2010 Article mis à jour le 17 avril 2015
Vos commentaires

5 commentaires
sur "Montrez-lui l’exemple"

  • 18h, ven 23 août. anonyme La solution? Amour! Ça en dit long mais c'est simple quand on a compris. > Signaler un abus
  • 16h, mar 25 jan. anonyme N'importe quoi ! C'est la raison pour laquelle nos enfants n'obéissent plus et commettent tous ces faits divers qu'on voit à la télé !!! Nous sommes devenus trop laxistes! Qui aime bien châtie bien. Ne nous briguons pas dans la violence mais il faut savoir être ferme quand il faut au risque de voir s'échapper notre enfant! > Signaler un abus
  • 01h, mer 01 sept. anonyme Et lorsqu'on est célibataire avec le pti bout chou on passe le relais à qui?Beaucoup de mères élèvent seule leurs enfants et lorsqu'en sortant du travail,fatigués,quels conseils leur donneriez vous? Ou lorsque papa ne rentre pas le soir car il travaille la nuit ou il reste des mois en mer par exemple.On passe le relais à qui? > Signaler un abus
  • 17h, mar 08 juin. anonyme je suis aussi maman d'un petit bout de 2ans et je suis seule tout comme toi.... ils font rire quand ils disent de s'isoler ou de confier notre enfant à l'autre parent !!! je n'ai aucune famille proche ni ami à proximité... alors comment faire??? on peut tout de meme pas laisser les enfants seuls pour aller faire un tour et se calmer....la fessée a lieu d'etre donnée si c'est nécessaire et bien sur sans tomber dans un cercle vicieux.... c'est pas une fessée de temps à autre qui fait qu'on maltraite son enfant !!!! > Signaler un abus
  • 17h, mar 08 juin. anonyme Plein de bonnes intentions et beucoup de vérités mais comment passer le relais à un autre adulte quand vous êtes seul(e)...comme bon nombre de familles mono parentales et de surcroit avec plus de 1 enfant....maman de jumelles exilée à plu de 600kms de ma famille et mes amis je le vis au quotidien et bien souvent c'est très dur de gérer les crises d'opposition et notre propre souhait de lacher prise et prendre l'air...je ne me vois pas laisser mes filles seules à l'âge de 2 ans car j'ai besoin de prendre l'air...alors quelle solution ???? > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire