2-3 ans : l’âge du « moi tout seul »
2-3 ans : l’âge du « moi tout seul »
L’acquisition de l’autonomie

Aux alentours de 2 ans et demi, l’enfant éprouve le besoin de faire les choses par lui-même. Mettre ses chaussettes, appuyer sur le bouton de l’ascenseur, boutonner son manteau, remplir son verre tout seul… Il en est techniquement capable et le sent. En revendiquant son autonomie, il cherche ainsi à repousser les limites de ses capacités motrices. Par ailleurs, avec l’acquisition de la marche, il peut maintenant déambuler seul, comme un grand, et commence donc à s’identifier aux adultes. Il développe ainsi l’envie de plus en plus pressante de « faire comme eux », c’est-à-dire accomplir lui-même les gestes qu’il les voit faire au quotidien et renoncer progressivement à leur assistance.


avec avec Claude Halmos, psychanalyste, auteur de Grandir aux éditions Fayard
Article publié le 30 avril 2009 Article mis à jour le 6 novembre 2013
Vos commentaires

1 commentaire
sur "2-3 ans : l’âge du « moi tout seul »"

  • 01h, dim 20 fév. anonyme une période pas facile!!mais il faut tenir bon ;) > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire