Les grandes étapes de la diversification alimentaire
Les grandes étapes de la diversification alimentaire

La diversification alimentaire va au-delà du simple éveil du goût. La couleur, la texture et l'odeur des aliments comptent aussi dans l'apprentissage de la nutrition. Votre mission : entre 4 mois révolus et 18 mois, faire partager à votre petit l'envie et le plaisir de manger.

Le début de la diversification alimentaire : entre 4 et 7 mois

Jusqu'ici, votre bébé prenait des repas exclusivement composés de lait. Entre 4 mois révolus et 7 mois, c’est le moment de passer aux légumes et aux fruits mixés.

Les légumes. Au début, choisissez des légumes peu fibreux, bien cuits, aux saveurs douces : carottes, haricots verts, poireaux (le blanc), épinards, potiron et courgettes (épépinée et sans peau). Un peu de pomme de terre peut servir de liant. Allez-y progressivement pour atteindre environ 130g. Pour les bébés qui ont du mal à s'habituer à la cuillère, les premières soupes de légumes peuvent être données à la cuillère ou au biberon. Dans cette dernière hypothèse, commencez par une cuillerée dans son lait au déjeuner, puis ajoutez de plus en plus de légumes dans le biberon en diminuant en même temps la quantité de lait.
Conseils : donnez-lui un légume par jour. Cela permet à votre enfant de se familiariser plus facilement avec la saveur de chaque légume. Pour apporter les acides gras essentiels à vote bébé, ajoutez une cuillère à café d’huile d’olive ou une noisette de beurre à ses purées. Les légumes interdits, car plus difficiles à digérer : choux, choux-fleurs, artichauts, navets, oignons, céleris, pulpe de tomates, poivrons, aubergines, persil, et le vert du poireau.

Les fruits. Au début, privilégiez la pomme, banane, poire, pêche, abricot, coing sous forme de compotes bien lisses. Commencez par deux ou trois cuillerées à café, puis augmentez pour atteindre au bout d’un mois la contenance d’un pot de 130 g.

Les protéines. Après les légumes et les fruits, vers 6-7 mois, c’est au tour de la viande (poulet, dinde, veau, bœuf), du poisson blanc (colin, cabillaud…) et des œufs (1/4 d’œuf dur au début) d’être introduits. Commencez par quelques cuillerées à café que vous mélangerez à la purée de légumes.

Le lait et les produits laitiers. Le lait reste la base de l’alimentation des petits. Ils doivent en consommer 500 ml par jour. En complément de son lait de suite, vous pouvez choisir des laitages « spécial bébé » fabriqués avec du lait 2e âge.


Article publié le 29 juin 2007 Article mis à jour le 16 juillet 2014
Vos commentaires

6 commentaires
sur "Les grandes étapes de la diversification alimentaire"

  • 20h, lun 12 sept. anonyme Qu'est ce que vous nous gonflé a chaque fois avec votre allaitement c'est grave > Signaler un abus
  • 20h, ven 06 mai. anonyme Il est question de "lait" au sens général du terme: lait maternel (allaitement) ou maternisé (lait en poudre), pas la peine d'être scandalisé. On ne peut pas toujours préciser "à compléter avec l'allaitement ou le biberon selon le choix de chacune". Bébé boit du lait, quelqu'il soit, d'où qu'il vienne. > Signaler un abus
  • 22h, sam 02 jan. anonyme parceque toutes les femmes n'ont pas la chance de pouvoir allaiter !! > Signaler un abus
  • 15h, ven 03 avr. anonyme Moi aussi je suis choquée en lisant ce document!! Pourquoi du lait industriel? > Signaler un abus
  • 15h, ven 16 jan. anonyme Tout à fait d'accord avec ce qui est dit plus haut ! Mon fils ainé a démarré le lait en bouteille à partir de 13 mois. Il a fait tout son sevrage alimentaire en complément de mon allaitement et ça a été super ! Les laits industriels et autres yaourts il a découvert tout ça après ses un an. Aujourd'hui pour mon deuxième, j'envisage la même chose. Dommage qu'on ne parle pas assez de l'allaitement... > Signaler un abus
  • 21h, mar 28 oct. anonyme En complément de son lait de suite ... et pourquoi pas de l'allaitement maternel. Avec des articles comme ça, on ne valorise pas l'allaitement (pourtant si bénéfique même après 6 mois)!! > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire