L’alimentation des enfants entre 18 et 36 mois
L’alimentation des enfants entre 18 et 36 mois

Passé 18 mois, un enfant enrichit encore son répertoire alimentaire et mange à peu près comme toute la famille. Tout seul et avec une cuillère ! Il commence même à manier la fourchette. Mais il a encore besoin d’une alimentation adaptée, en quantité et en qualité. Il expérimente et teste vos limites, ce sont les premiers vrais dérapages. A contrôler.

18-36 mois :votre enfant mange presque comme un grand

Les besoins nutritionnels des enfants entre 18 et 36 mois

Votre enfant grandit en moyenne de 20 %, grossit de 40 % et son cerveau prend 2 grammes par jour ! En conséquence, il a besoin du « juste » plein d’énergie (autour de 1 200 calories par jour), apporté en quatre repas. Et d’une répartition adaptée des trois familles d’aliments : 30 à 35 g par jour de protéines (viande, poisson, œuf, surtout), 30 à 40 g de lipides ou graisses, 130 à 165 g de glucides (sucres, féculents, fibres). Et toujours, le plein de vitamines et minéraux.

Les fruits et légumes pour les enfants

Désormais, tous les légumes sont permis, même ceux qui ont tendance à fermenter (de la famille des choux et artichauts et salsifis, notamment). Au niveau des portions à lui donner, comptez : 5-6 cuillères à soupe à 2 ans et 8-9 à 3 ans. Les crudités, moins digestes que les légumes cuits, font partie systématiquement de l’un de ses repas, en plus grosses quantités qu’auparavant (2 cuillères à soupe). Mêmes celles de chou, céleri (sauf allergie), champignons et salades vertes tendres (feuilles de chêne, laitue, mâche), encore coupées en lanières. Et s’il l’apprécie, pour les assaisonner, un peu de vinaigrette classique au vinaigre. Du côté des fruits, groseilles, cassis, myrtilles, mûres sont les nouveaux venus (portion : 2 à 3 cuillères à soupe ou un demi-fruit frais, deux ou trois fois par jour.) N’hésitez pas aussi à lui proposer de grignoter, de temps en temps, des fruits secs (dates, figues, pruneaux) et oléagineux, broyés puis écrasés (noix, noisettes, amandes), à condition qu’il ne soit pas allergique.

Les féculents sous toutes les formes dans l’assiette de bébé

Confirmée : la tartine. Mais, passé 2 ans, il peut apprécier des pains différents s’il les digère bien (complet ou aux graines mais pas au son). Il mange encore des céréales infantiles (en “farines” mais aussi en pétales et flocons). Quant aux portions, donnez-lui un 1/8e de baguette ou 1 tranche de pain ; 4 à 5 cuillères à soupe de céréales infantiles.
Les « must » : pâtes, riz et pommes de terre mais aussi blé (boulgour), maïs, quinoa et autres céréales en « garniture » une ou deux fois par jour, souvent en association avec des légumes. Dès qu’il mange de vrais petits morceaux, le riz n’a plus besoin d’être aussi cuit qu’auparavant, ni les pâtes aussi fines. Les coquillettes sont les bienvenues. Les légumes secs, encore en purée c’est préférable.

Les laitages pour les enfants entre 18 et 36 mois

Vous devez lui donner 500 ml minimum de lait de croissance quotidiens, adaptés à ses besoins (en calcium, fer, acides gras essentiels). Même si, passé 2 ans, il goûte aux desserts lactés « maison » ou « classiques ». En plus, vous pouvez lui proposer 1 ou 2 laitages (fromage blanc, yaourt, petit-suisse…) ou fromage (tous mais à pâte dure, plus riches en calcium).

Viande, poisson, œufs, palette élargie pour bébé

Toujours une seule fois par jour à raison de 25/30 g, environ vers 18-24 mois, et 30/35 g vers 24-36 mois. Sont aussi permis les poissons et viandes plus « goûteux » et gras (canard, agneau, mouton ; thon, maquereau, saumon), mais cuits de préférence sans graisses (en papillote ou pochés). Et servis en petits morceaux. Limitez cependant la consommation de viandes et poissons panés et frits. L’œuf, deux fois par semaine, peut se décliner sous toutes ses recettes : au plat, brouillé, en omelette, poché…

Le gras : avec raison dans l’assiette de bébé

Les matières grasses sont toujours essentiellement du beurre frais, un peu de crème ou un filet d’huile. Vous pouvez commencer à introduire des fritures (1 fois par semaine grand maximum), des gratins de temps en temps, un peu de charcuterie (à doses homéopathiques), des viandes et poissons plus gras. Prenez garde aux graisses cachées, inutiles (biscuits, gâteaux, pizzas, sauces…) et aux portions trop généreuses pour cet âge : 1/16e de camembert plutôt que 1/8e, un mini-burger et un mini-cornet de frites mais pas la taille « médium » et encore moins maxi !


Article publié le 5 novembre 2007 Article mis à jour le 5 décembre 2013
Vos commentaires

8 commentaires
sur "L’alimentation des enfants entre 18 et 36 mois"

  • 10h, lun 19 déc. anonyme TROP TROP TROP de produit laitier !! Un bebe n'a pas besoin d'autant de lait ces biberons lui suffisent largement privilégies des fruits et compotes plutôt que des yaourts ou fromages. Il s'agit d'un lobby des produits laitiers encore bien installes qui continue à nous faire croire le contraire !! D'autant plus que le lait de vache est inadapté et beaucoup trop gras pour un petit humain ! Un veau en moyenne pese 450 kg à 18 mois !!!! Privilegié le lait et yaourts de brebis ou chèvre bien plus adapté aux enfants et aux humains en general.... Et par pitié pas de fromage industriels remplie de sel et d'additifs, d'autant plus que nous avons la chance en France d'avoir de tres bon fromages et d'une variété exceptionnelle ! > Signaler un abus
  • 10h, mer 07 déc. anonyme Mon fils a 20 mois et il longe pas sauf qui est sucré peuvent vous m'aidez a amélioré son alimentation > Signaler un abus
  • 23h, mar 05 avr. anonyme Le lait de croissance n'est pas un dogme, c'est un lait recréé pour s'adapter à la physiologie de l'enfant. Le lait de vache contient entre autre des protéïnes beaucoup plus difficiles à digérer que celles produites par une femme. En donner à un bébé dont les reins ne sont pas encore suffisamment formés pour le faire risque de fatiguer son organisme et entrainer des complications. Si vous ne voulez pas donner du lait de croissance, allaitez. Mais le lait de vache ou d'autres animaux est bien trop lourd pour des petits. Quand au "lait de soja" c'est à voir avec le médecin ou le pédiatre, mais c'est plus compliqué encore. > Signaler un abus
  • 22h, ven 08 jan. anonyme Ouh les fautes d orthographe aie aie ail !!! > Signaler un abus
  • 22h, jeu 10 déc. anonyme Moi bébé de 18 mois boit 500 ml de lait de croissance par jour, certe il est plus chère que le lait de vache mais a plus de gout. Avec des céréales en plus c le top. Mais depuis quelque semaine le faire manger à midi devient un vrai casse tête, je cuit encore les légumes et la viande au babycook mais j'écrase avec la fourchette... Je ne comprend pas pour quoi cela ne lui convient pas. Je change chaque jour de légumes et de viande... Bizzare ça > Signaler un abus
  • 11h, jeu 12 nov. anonyme ah le dogme du lait de croissance qui n'a rien d'indispensable (et n'est pas vraiment du lait au passage).. Mon bb boit du lait entier bio uniquement le matin et un peu de laitages ds la journée, c'est bien suffisant. > Signaler un abus
  • 20h, mer 28 oct. anonyme Merci beaucoup > Signaler un abus
  • 21h, ven 27 mars. anonyme merci > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire