15 questions sur l'alimentation des enfants de 1-3 ans
15 questions sur l'alimentation des enfants de 1-3 ans

Entre 1 et 3 ans, votre bébé devient un petit enfant qui mange quasiment comme vous. Pas question pour autant de brûler les étapes. Jusqu'à 36 mois, il doit conserver une alimentation spécifique, adaptée à ses besoins nutritionnels. Le point en 15 questions/réponses.

Le point sur l'alimentation des bébés de 1-3 ans

Sorti du pain, des pâtes et de la purée, mon enfant ne veut rien avaler !

Ce n'est pas bien grave. On peut proposer des féculents à chaque repas (comme les céréales). Et à cet âge, purée, riz, pain, pâtes ou pommes de terre lui apportent l'énergie nécessaire pour réfléchir et grandir. Pour lui donner envie de manger des légumes, mélangez-les à ses féculents. Et surtout, mangez-en vous aussi.

Quels apports énergétiques journaliers pour les 1-3 ans ?

On estime ces besoins à 100 kcal/kg de poids. Les lipides (huile, beurre, matières grasses) doivent représenter 35 % de l'apport énergétique global. Pour les protéines (oeuf, viande, poisson), les besoins sont estimés entre 1,5 et 1,8 g/kg et par jour. Les glucides, enfin (à commencer par le lactose), doivent représenter 50 à 55 % de l'apport total.

Comment saler et sucrer les plats des enfants ?

Entre 1 et 3 ans, le sucre et le sel doivent rester marginaux. Au quotidien, laitages et compotes doivent passer avant les bonbons et les gâteaux. Quant au sel, songez qu'un petit pot est cinq fois moins salé que le plat correspondant fait maison. Cette dose est celle qui lui convient, même si cela vous paraît fade.

Lait de croissance ou lait de vache ?

Jusqu'à 3 ans, le lait doit rester l'une des bases de l'alimentation de l'enfant : au minimum 500 ml par jour. Le lait de croissance, préparation infantile enrichie en fer et en acides gras, est certes un peu plus onéreux, mais mieux adapté à ses besoins que le lait de vache classique.

Quelles boissons au quotidien pour les enfants ?

L'eau est la boisson idéale. L'organisme de l'enfant en est constitué majoritairement. La soif étant un signal tardif du besoin en eau, proposez-lui régulièrement de boire. S'il n'en a pas besoin, il ne se forcera pas. Choisissez une eau sans sucre, éventuellement aromatisée. Jus de fruits et sodas doivent rester exceptionnels.

A quel âge faut-il dire 'stop' au biberon ?

Sur ce point, aucune règle. Il faut laisser le soin à votre enfant de le décider lui-même, tout en lui proposant régulièrement un substitut au biberon, que vous valoriserez.

Faut-il faire manger son enfant avec le reste de la famille ?

Oui. Mais, jusqu'à 3 ans, il est préférable que le tout-petit mange des menus adaptés. Pourtant, selon une étude, 64 % des 13-18 mois mangent déjà régulièrement avec leurs parents. Et plus de la moitié d'entre eux consomment les mêmes aliments que les grands. Mais rares sont les parents qui savent que la portion de l'enfant de cet âge ne doit pas dépasser un quart de celle de l'adulte?

A quel âge, un enfant peut-il 'manger de tout' ?

A partir de 18-24 mois. Néanmoins, au quotidien, privilégiez les aliments de base. Côté viande, 30 g par jour (6 cuillers à café) suffisent. Côté légumes, on en profite sans modération, hormis les légumes secs (pois, fèves, haricots), toujours mixés. En évitant, bien sûr, les aliments allergisants (fruits exotiques, oeufs, arachide) si l'enfant présente des risques.

Peut-on emmener son enfant au fast-food ?

Pas évident de proscrire ce haut lieu de la 'malbouffe', dont ils raffolent. Si votre enfant y mange une fois ou deux par mois, les risques pour sa santé semblent minimes, surtout si vous optez pour de l'eau plate pour sa boisson (pas de soda) et si vous limitez ketchup et sauces. Forcez sur les légumes le soir si vous y êtes allés le midi.

Les petits pots : jusqu'à quel âge ?

Jusqu'à 3 ans environ. Les aliments infantiles sont soumis à une réglementation très stricte, offrant des garanties nutritionnelles uniques pour l'enfant. Ils contiennent ainsi la stricte quantité de sel, de protéines et de lipides dont il a besoin. Exempts de tout additif, leur étiquetage vous permet d'identifier facilement les ingrédients allergisants. Enfin, ils vous aideront à introduire peu à peu de nouvelles saveurs.

Doit-il manger de la viande deux fois par jour ?

Non. Servez de préférence, viandes, poissons ou oeufs au repas de midi. Les quantités varient en fonction de l'âge : 20 g à 1 an, 30 g à 2 ans, 40 g à 3 ans. Au dîner, favorisez légumes et produits laitiers. Préférez les morceaux de viande plutôt maigres, plus faciles à digérer à ceux qui sont particulièrement gras (mouton, charcuterie, etc.).

Y a-t-il des restrictions en matière de fruits et légumes ?

Aucune ! Riches en vitamines, en minéraux et en fibres, les fruits et les légumes facilitent la digestion et contribuent au bien-être. A partir de 12 mois, tous les légumes sont permis, à l'exclusion des légumes secs (pas avant 18 mois et mixés) et tous les fruits (sauf les exotiques si votre enfant est allergique). Pour les légumes, variez les présentations (crus, en gratin, en purée, à la vapeur?), afin de l'inciter à en manger. Les fruits peuvent être consommés crus, en compote, ou pressés, à raison de deux ou trois au moins par jour.

Mon enfant ne mange rien, est-il anorexique ?

L'anorexie infantile existe en effet, à partir de l'âge de la diversification alimentaire. Basée sur un écueil dans la relation parents-enfants, elle se traduit par un refus alimentaire durable. Mais le plus souvent, un enfant de cet âge qui refuse de toucher à son assiette est simplement dans sa phase d'opposition. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter si sa courbe de poids et son développement psychomoteur sont normaux.

Mon enfant refuse tout aliment solide, que faire ?

Votre enfant ne jure que par son biberon de lait ? Il est peut-être simplement en phase de régression (arrivée d'une petite sœur ou d'un petit frère, déménagement). Peut-être aussi souffre-t-il d'un trouble du comportement alimentaire consécutif à un aliment solide qui aurait fait fausse route, une tentative d'alimentation de force ou encore un traumatisme d'origine médicale. Dans ce cas, il a peut-être besoin d'aide.

Mon enfant est trop rond : puis-je le mettre au régime ?

Surtout pas. Rééquilibrez simplement ses menus avec votre pédiatre. L'important est de varier les aliments et de respecter quelques conseils simples : un rythme de 4 repas par jour en évitant tout grignotage, veiller aux justes quantités, encourager votre enfant à se dépenser.


Article publié le 28 juin 2007 Article mis à jour le 3 décembre 2013
Vos commentaires

7 commentaires
sur "15 questions sur l'alimentation des enfants de 1-3 ans"

  • 09h, sam 10 déc. anonyme Surtout pas de viande cru, risque de parasite +++ cuit à cœur uniquement pour les enfants ! > Signaler un abus
  • 17h, dim 09 oct. anonyme toujours une personne pour parler de l'allaitement, comme si on les avais oublié, les quantités de lait recommandées concerne aussi les bébés allaités... > Signaler un abus
  • 12h, mer 05 oct. anonyme ma fille a l age de 2 ans elle aimé boucou le boit ton a ce que ci bien ou pas > Signaler un abus
  • 13h, ven 23 sept. anonyme Et sinon, l'allaitement maternel, ça vous dit quelque chose? Je suis très surprise de ne lire que des choses sur le lait de vache ou les "préparations infantiles" (pour ne pas dire laits industriels en poudre)! L'OMS recommande l'AM pendant 2 ans, minimum. > Signaler un abus
  • 16h, mar 03 nov. anonyme Bonjour depuis 2 ans mon enfant de 3 ans ne boit que des biberons et a des hauts le coeur dés qu'il voit de la nourriture solide, il mange des compotes au chocolat et quelques bonbons, je ne sais plus quoi faire et il perd du poids > Signaler un abus
  • 09h, ven 17 avr. anonyme kiss > Signaler un abus
  • 09h, sam 28 fév. anonyme Ma petite fille de 4 ans aime uniquement la viande cru, puis-je lui en donner? > Signaler un abus
Ajouter mon commentaire