Mort subite du nourrisson : les bons réflexes pour éviter le pire
Mort subite du nourrisson : les bons réflexes pour éviter le pire
Adoptez les bons gestes pour prévenir la mort subite du nourrisson

Il est possible de prévenir la mort subite du nourrisson en adoptant de bons gestes, notamment au moment de coucher son bébé. Assurez-vous de bien les connaître et bien les appliquer pour ne prendre aucun risque.

 

Santé, éveil, progrès, alimentation, sommeil... Inscrivez-vous à la newsletter Bébé pour tout savoir sur les 0-3 ans !

Mort subite du nourrisson : les bons gestes pour coucher son bébé

Pour commencer, Bébé doit toujours être couché sur le dos. Jusqu’à un an, c’est la seule position qui lui permet de respirer sans risque. Sur le ventre, il peut être gêné notamment par le matelas et manquer d’air rapidement. Sur le côté, il peut se retrouver rapidement contre son tour de lit (accessoire déconseillé), et basculer sur le ventre car la position est instable. Les coussins de maintien et autres cale-bébés sont également à proscrire, car ils empêchent votre bébé de bouger librement.

Les critères d’une bonne literie pour bébé :
- un lit rigide à barreaux ;
- un matelas ferme et bien adapté aux dimensions du lit, pour éviter qu’il ne se retrouve coincé entre la paroi et le matelas ;
- pas d’oreiller, ni de couette, ni de couverture car le risque d’enfouissement et d’hyperthermie est trop important ;
- le mieux est de coucher Bébé sur un drap housse, dans une turbulette ou une gigoteuse adaptée à la saison ;
- pas de peluche à ses côtés (la seule présence de son doudou est suffisante), ni de tour de lit épais car il pourrait venir s’y coller et s’étouffer.

Attention aux lits parapluie !
Certains parents croient bien faire en rajoutant un matelas dans le lit parapluie. Problème ? Ce matelas n’est pas adapté aux dimensions du couchage et Bébé risque fort de se retrouver coincé entre le matelas et la paroi. Ne rajoutez pas non plus de coussins pour combler les trous, un lit parapluie s’utilise tel quel, et seulement occasionnellement !

Surveillez la température de la chambre de Bébé

Tout d'abord, la température de la chambre de votre bébé doit être sous contrôle : 18° à 20°, c’est amplement suffisant. L’aération de la pièce est aussi primordiale. Pensez donc à ouvrir les fenêtres tous les jours et à ne pas exposer la chambre de votre enfant à la fumée de tabac. Ce qui est d’ailleurs valable pour toutes les pièces de la maison...

Attention au co-sleeping !

En partageant votre lit avec Bébé, un faux mouvement peut vite entraîner l’asphyxie de Bébé, que ce soit à cause de votre couette ou de votre oreiller. Près de 50 % des morts subites du nourrisson sont dues au co-sleeping. Les mamans qui allaitent doivent être particulièrement vigilantes. C’est vrai qu’il est bien pratique de donner le sein à son petit dans le lit mais, la fatigue aidant, le risque de s’endormir et de l’étouffer est aussi très présent. Un conseil : replacez toujours Bébé dans son lit après chaque tétée. Rien ne vous empêche d’ailleurs de l’installer à côté du vôtre…

L’allaitement protège les bébés de la mort subite grâce aux anticorps qui lui sont transmis et aux réveils plus fréquents pour les tétées. 

La tétine pour prévenir la mort subite du nourrisson ?

Les pros sont réservés quant au rôle préventif de la tétine dans la mort subite du nourrisson. Statistiquement, elle semble en effet protéger les bébés, mais cette relation est encore insuffisamment prouvée scientifiquement. Et ce, même si, aux Etats-Unis, la tétine fait partie intégrante des mesures de prévention.

Autres bons réflexes pour prévenir la mort subite du nourrisson

- Gardez Bébé en position verticale 15 min après chaque biberon ;
- Apprenez-lui à jouer sur le ventre lorsqu’il est réveillé, afin de lui muscler un peu le cou et les bras et varier ainsi les appuis ;
- Ne le secouez pas, sa tête et son cou sont encore très fragiles ;
- Consultez un médecin s’il vomit ou régurgite beaucoup, s’il est gêné pour respirer, si son comportement n’est pas habituel, s’il a de la fièvre, s’il devient très pâle ou bleu ;
- En voiture, évitez de trop couvrir Bébé ou d'allumer le chauffage. Votre enfant risque de mal supporter de trop grosses variations de température.

Prévention mort inattendue du nourrisson : une vidéo pour toujours coucher son bébé sur le dos


Article publié le 19 novembre 2007 Article mis à jour le 21 mai 2015
Vos commentaires

32 commentaires
sur "Mort subite du nourrisson : les bons réflexes pour éviter le pire "

  • 15h, jeu 08 déc. anonyme Effectivement je ne comprends pas non plus pourquoi on ne parle pas plus des moniteurs respiratoires, j'en possède un certifié CE qui me rassure énormément et me permet de dormir sereinement (tout comme ma fille). Ma fille dort sur le dos sans gigoteuse (puisqu'elle ne supporte pas ça) et sans tour de lit avec un draps housse seulement mais elle remue beaucoup je la retrouve souvent de l'autre côté, repliée sur elle même ou sur le ventre "le cul en pompe"... Je ne peux évidemment pas contrôler et surveiller tous ses faits et gestes toute la nuit le capteur sonne si sa respiration est plus lente, il n'a pas sonné souvent mais les seules fois où il a sonné c'est que ma fille était malade avec le nez bouché et que donc sa respiration était beaucoup plus lente que d'habitude. Bref il est un peu cher à l'achat mais vraiment rassurant depuis que je l'ai je dors vraiment plus paisiblement qu'avant et je suis donc beaucoup moins fatiguée au réveil. > Signaler un abus
  • 09h, jeu 24 nov. anonyme Je suis choquée quand je vois certains commentaires de mère qui n'hésite pas à mettre en danger la vie de leur bébé par convictions personnelles. Certes la MSN n'arrive pas à tous les bébés et tous les jours mais malheureusement ça arrive et certains facteurs font largement augmenter ce risque (co dodo sans lit cododo adapté, tour de lit...) Et quand je lis "dans d'autres pays ils font comme ça et alors..?" Ben il suffit de regarder le taux de mortalité infantile!!! Notre fille dort très bien dans son lit dans sa chambre depuis la naissance. Ils nous arrive de déplacer son lit dans notre chambre lorsqu'elle est malade et c'est très bien comme ça. Je préfère suivre les conseils de pédiatres et professionnels de santé plutôt que de retrouver ma fille étouffée dans son tour de lit ou pire dans notre propre lit.. Après chacun fait comme il veut mais posez vous les bonnes questions! > Signaler un abus
  • 13h, sam 12 nov. anonyme C'est dû n'importe quoi C'est devenue une mode cette foutu turbulette alors que c'est encore plus dangereux qu'un édredon ou une petite couverture polaire Car si c'est mal mis ou un peu grand le bébé peut resté coincée au font de la turbulette et s'étouffer rapidement Moi en tout cas je suis pour les anciennes méthodes qui reste toujours bien pour le bébé > Signaler un abus
  • 01h, jeu 14 avr. anonyme Je pratique le cododo depuis ma première et au début moi aussi j'ai pensé que c'était dangereux que cela rendrait les enfants capricieux et j'en passe. Avant la naissance de ma fille nous avions préparé à moitié sa chambre. Son lit et ses affaires ont partagé notre chambre le temps que les travaux se terminent dans la sienne. Elle avait un peu plus de 15 jours quand nous sommes rentrés de la maternité parce que bébé petit poids. Je l'ai couchée dans son lit qui était pas loin du mien. Elle avait son monde j'avais le mien. Cette nuit- la nous avions failli la perdre. Mon mari a le sommeil lourd et n'a rien entendu. C'est Moi en entendant un bruit qui m'étais aperçu que notre fille s'étouffait dans son propre vomi.elle avait changé de couleur. J'ai paniqué et appelé le samu. Résultat elle a passé le reste de la nuit à l'hôpital. A partir de la, malgré touts les conseils pour éviter ce genre d'accident, je n'ai pas su rester loin d'elle. Pour moi elle était plus en danger dans son berceau toute seule que près de moi. Alors j'ai pratiqué le cododo tout en mettant des dispositifs de sécurité. Et sa s'est super bien passé. Le deuxième pareil et ma petite dernière aussi. Je ne regrette pas. J'ai regardé des documentaires,je me suis renseigné auprès de sage- femme et autres professionnels de santé. Et depuis je suis convaincue qu'après avoir passé neuf mois dans le ventre et en constante relation avec sa mère,dès sa sortie l'enfant à besoin de rester près d'elle tout comme elle a besoin de rester près de lui. C'est une sorte de continuité qui se poursuit se complète et qui permet pour moi une meilleure connaissance de soi. Je sais que pour certains ce que j'écris peut fâcher. Auparavant comme eux, un jour j'ai changé d'avis et par expérience j'ai connu plus qu'un bien. > Signaler un abus
  • 09h, jeu 31 mars. anonyme Bonjour, à ceux qui préconisent le cododo je conseille de se renseigner sur les nombreux exemples de morts de bébé par étouffement. Il y a même eu une famille américaine qui a tue deux de ses bébés ainsi, ils ont été poursuivis en justice la seconde fois. L'erreur est humaine mais quand on persévère après information c est diabolique. > Signaler un abus
  • 10h, lun 21 mars. anonyme Et personne ne parle des moniteurs de surveillance respiratoire ?! C'est étonnant... même mon pédiatre m'en a conseillé un quand je lui en ai parlé. Attention, ne prenez pas un gadget mais un certifié CE dispositif médical. En cas de pb. ça permet de pouvoir intervenir tout de suite et appeler les secours... On a le nanny c... mais on espère ne jamais l'entendre sonner... En attendant, ça nous rassure beaucoup. Mais ça n'empeche pas de mettre bébé sur le dos, c'est qd même ça qui a aidé à réduire de bcp les morts subites du nourrisson... > Signaler un abus
  • 11h, lun 08 fév. anonyme oui c'est dure il faut estre tjrs aupres du bebe pour eviter tout risque > Signaler un abus
  • 21h, sam 05 déc. anonyme très bon conseil > Signaler un abus
  • 13h, mer 02 déc. anonyme Je comprens pas > Signaler un abus
  • 23h, lun 02 nov. anonyme En sortant notre de fille de neonat, on nous a donné tous ces conseils qu'on a plus ou moins suivi... J'ai mis un reducteur de lit qui ne l'a pas empêché de faire mouvements . d'ailleurs elle adorait mettre ses jambes dessus pour les surélevés. Ensuite j'ai mis un coussin pas très épais pour surélever un peu le sommier. Quelques fois elle dormait sur le ventre car elle avait des colloques et elle a aussi fait du cododo avec nous. D'ailleurs dans pleins de pays les parents dorment avec leur bébé faute de place et c'est dans la traditions... Pour ce qui est de la temperature c'est du gros pipo quand même... Quand il fait 40 dehors et 30 de dans et que la température extérieur et interieur ne doit pas dépasser quelques degré, la chambre a 18 ou 20 c'est juste impossible !! Mettre la climat a moins de 20 quand il fait 40 ou même 30 rendra votre bébé malade car trop d'écart de température... C'est pour ça qua dans le bureau climatisé en été on tombe malade... > Signaler un abus
Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire