• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
La psychomotricité de Bébé
La psychomotricité de Bébé
Stimuler le développement psychomoteur de Bébé

Que de progrès en vue au cours des deux premières années de vie de Bébé ! Votre enfant enchaîne les apprentissages à vitesse grand V et, c’est simple, il est à lui tout seul votre grande fierté ! Seulement voilà, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous poser des questions sur son développement psychomoteur. On vous livre quelques points de repère sur l'évolution de la motricité de 0 à 2 ans...

Développement de la motricité globale

Si les parents souhaitent être rassurés sur le développement de leur enfant, ils ne doivent pas oublier que chaque bébé évolue à son rythme. Il ne s'agit ici que de points de repères généraux. Pour chaque étape, il est essentiel que votre enfant soit prêt dans sa tête (il faut qu'il en ait envie), et dans son corps, en raison d'un simple problème de musculation. Si vous pouvez le stimuler, il est important de respecter sa propre progression.

  • Bébé tient sa tête

L'acquisition du contrôle de la tête se fait généralement entre 2 et 4 mois. En effet, jusqu'à 6 mois, votre bébé apprend à redresser la tête et le buste. Si passé cet âge, votre enfant ne parvient toujours pas à tenir sa tête, le retard est préoccupant. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre qui vérifiera l’absence d’anomalies.

S'il est important de ne pas brusquer votre bébé, vous pourrez néanmoins le stimuler dans cette acquisition. Pour ce faire, placez votre tout-petit sur le ventre, sur une couverture ou un petit matelas, à même le sol. Cette position l'incitera à redresser la tête, puis le buste, en s'appuyant sur les avant-bras. Il pourra même faire "le planeur", jambes et bras écartés et relevés.

  • Bébé se retourne

Pour rouler sur soi-même, de la position "sur le ventre" à "sur le dos", inutile d'aider votre enfant : dès 4 mois, il y parviendra tout seul. Attention toutefois : laissez-lui assez de champ pour ne pas heurter un meuble durant la manœuvre. Pour le mouvement inverse,vous pourrez lui donner du renfort. Placez-le sur le dos, dégagez bien son bras du côté où il veut se retourner. Pliez ensuite sa jambe opposée en chien de fusil et tirez doucement sur l'autre bras. Votre petit gymnaste mémorisera rapidement la technique !

  • Bébé se tient assis

L’acquisition de la position assise se fait généralement autour de 7 mois. Lorsqu'il est sur le dos, votre enfant essaie de s'asseoir, redresse la tête, tend les bras… Pour l'aider : maintenez ses jambes d'une main et tirez-le légèrement par le bras. Si entre 9 et 12 mois, cette étape n'est pas encore franchie, on parle de retard modéré. Au-delà de 12 mois, le retard est préoccupant. Il est bon de consulter votre pédiatre pour un avis de spécialiste.

  • Bébé rampe

C'est aux alentours de 9 mois que les enfants poussent sur les bras et… reculent ! Pour aider votre tout-petit, repliez ses deux jambes en "grenouille", placez votre main en butée contre ses pieds et laissez-le découvrir qu'il suffit alors de pousser pour aller de l'avant !

  • Bébé se met debout

Dès 11 mois, votre enfant peut passer cette étape avec brio. Attention, ne forcez jamais un enfant à se mettre debout avant qu'il n'y parvienne seul. Lorsque vous le sentez prêt, disposez un petit tabouret à hauteur des fesses pour qu'il puisse s'asseoir, se redresser à nouveau, se rasseoir, etc. Rire et musculation garantis !

  • Bébé marche

L'acquisition de la marche se fait généralement autour de 13 mois. Mais si votre enfant tarde à marcher, c’est peut-être tout simplement parce qu’il n’en a pas envie ou qu’il fait en ce moment de très gros efforts dans un autre domaine, comme le langage ou la propreté. Néanmoins, au-delà de 18 mois-2 ans, si Bébé ne marche toujours pas, mieux vaut prendre rendez-vous avec le pédiatre pour vérifier l’absence de troubles éventuels. Il fera alors un point sur développement psychomoteur.

Retard psychomoteur : que faire en cas de doute ?

Si vous pensez que votre enfant souffre d’un petit retard moteur, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin. Néanmoins, gardez bien en tête que, souvent, certains enfants prennent plus de temps que d’autres dans leurs acquisitions et ça ne veut pas dire pour autant qu’ils en seront moins intelligents. Soyez donc patient et vigilant. Par ailleurs, certains petits retards moteurs peuvent être simplement liés à d’autres complications (troubles du comportement, du sommeil, de la communication…). 

 
Bébé développe sa motricité fine
Vos commentaires

12 commentaires
sur "La psychomotricité de Bébé"

Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !