• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Un trotteur ?
Les règles d'or du trotteur
Les règles d'or du trotteur

Attention à ne pas vous précipiter sur n'importe quel modèle ! Quelques détails ont une importance capitale pour le confort et la sécurité de Bébé...

 Jouez la sécurité !
- Regardez où les pas de bébé le guident. Veillez à ne pas utiliser le trotteur à proximité d'un escalier, d'une rue en pente, d'une rampe de garage...
- Vérifiez que la tête de votre bout'chou ne puisse pas heurter une table ou un meuble à sa (nouvelle !) hauteur.

 

A savoir : le modèle doit impérativement être conforme à la norme de sécurité NFS 54-008. A vérifier avant tout achat !   Respectez quelques précautions d'emploi...
- Attendez que bébé sache se tenir assis tout seul. C'est vers huit mois qu'il pourra trouver naturellement l'équilibre dans son trotteur.

- Veillez à régler le trotteur selon la taille du pilote en herbe. Il doit pouvoir toucher le sol de la pointe des pieds, et non à plat. Il peut ainsi impulser le mouvement sans peser du poids de tout son corps sur ses jambes encore fragiles.

- Surveillez ses arrières ! Souvent, lors de ses premiers essais, bébé marche en crabe ou même à reculons ! A vous de surveiller où il met les pieds...

- N'y laissez pas bébé trop longtemps ! Installé dans cet engin, bébé ne peut pas reposer ses muscles quand il est fatigué de trotter à travers la maison. A savoir : les trotteurs sont interdits dans la plupart des crèches. Mais c'est seulement pour protéger les plus petits de ces "grands à roulettes". L'occasion pour bébé d'apprendre aussi à s'en passer !  

Un trotteur ?
Vos commentaires

16 commentaires
sur "Les règles d'or du trotteur"

  • 13h, mar 25 mars. anonyme Vous ne comprenez vraiment pas l'utilité du trotteur pour ceux et celle qui critiquent. On ne parle pas de laisser bébé toute la journée dans le trotteur, mais par période de 15, 20min. Alors de racontez pas que l'enfant ne voit pas ses jambes pour marcher etc... Du grand n'importe quoi. Quand vous faites la cuisine, mettez bébé dans le trotteur s'il le souhaite évidemment, et gardez vos mains libres. On n'est pas des esclaves. Je suis un homme, assmat, et je m'en sert très souvent pour avoir le temps de m'occuper des petits qui n'ont pas le même age. Pendant ce temps, bébé est heureux de se déplacer, et les autres enfants profitent de vos mains libres. Je préfère largement le trotteur que le parc qui est une prison pour bébé et souvent sert de dodo puisque les mamans les y oublis pour faire le ménage ou regarder "comment ça va bien". Alors, si vous hésitez, achetez en un, et préférez le au parc. Je précise que le miens se règle en hauteur, possède de multiple petits jouets pour bébé( mirroir, piano, micro, boulier, peluche, objets pour le toucher ce qui aide bébé au developpement,, possède des patins anti chute d'escaliers et peut se bloquer en position fixe. > Signaler un abus
  • 16h, ven 07 sept. anonyme De plus : Un enfant "trotteur" ne se perçoit que comme un "buste" qui avance sans avoir conscience réellement de l'effort qu'il a à faire pour acquérir et entretenir cette marche, pour avancer. Car l'enfant ne naît pas en sachant que ce sont ses jambes et l'utilité qu'il peut en faire... Tout comme pour ses bras, ses mains, etc... Dans le trotteur, il ne voit plus rien de ce qui se passe en dessous de son buste... Et, même, s'il prend conscience qu'il peut aller où il veut, cela ne lui explique en rien comment et par quel "miracle" ça fonctionne... Ce qu'il faut faire pour... Comment la marche fonctionne et encore moins que ce sont bien ses jambes (ces "choses là", sous lui, qu'il ne voit pas, sous le trotteur...). Il ne se pose pas la question... il fonce !!! Au contraire, un enfant qui va apprendre à se déplacer seul devra d'abord prendre conscience de son corps avant de pouvoir se déplacer, il devra répéter plusieurs fois le même mouvement avant d'y parvenir et sera d'autant plus fier d'y arriver et finalement, de gagner un peu en autonomie et en confiance. La marche est le résultat d’un apprentissage : l’enfant apprend d’abord à s’asseoir puis à se déplacer.... a se mouvoir et a bien utiliser son corps... comment utiliser ses pieds, ses jambes, ses bras, son bassin (la marche est une propulsion du bassin en avant !), son buste... Il utilise les bras et son corps pour chercher son équilibre. Dans le trotteur, un enfant se voit forcé de brûler les étapes. On le met debout avant qu’il ne soit capable d’y arriver seul : c’est le trotteur qui travaille à sa place en portant le poids de son corps et en le maintenant en équilibre... L'enfant ne fait rien ou si peu... Il subit (souvent la vitesse du trotteur, provoquant des arrêts brusques) ! Un enfant qui passe beaucoup de temps ds le trotteur ne développera pas cette autonomie qui est si importante pour son développement psychomoteur et qui, très jeune, lui apprend à prendre confiance en lui et ses mouvements, et identifier son corps... La confiance en soi ou non est présente très jeune chez l'enfant, se développe au fur et à mesure des années, et fait de nous des adultes sûr de nous ou non.. > Signaler un abus
  • 11h, lun 03 oct. anonyme mon fils a 9 mois il utilise le trotteur et tout ce passe bien , je ne voit pas pourquoi le trotteur serait néfaste au développement de bébé. Beaucoup d'enfants l'ont utiliser et ils n'ont eu aucun problème pour marcher seul, donc je conseil aux mamans qui l'utilise de ne pas se culpabiliser pour rien, n'écouter pas les mauvaises langues. > Signaler un abus
  • 09h, jeu 04 août. anonyme La photo de l'article montre un PORTEUR, de bonne qualité d'ailleurs, mais pas un TROTTEUR > Signaler un abus
  • 11h, mar 07 juin. anonyme Tout comme Noah de Coco, et en tant que maman et assistante maternelle je suis absolument contre le trotteur, l'enfant doit apprendre à se lever puis faire ses premiers pas seuls...le trotteur est dangereux et néfaste pour le développement de l'enfant, cela n'est pas nouveau...votre article me déçoit beaucoup...cela vous vous décrédibilise... > Signaler un abus
  • 12h, jeu 02 juin. anonyme trotteur pardon > Signaler un abus
  • 12h, jeu 02 juin. anonyme Merci pour vos conseils, je ne laisserais pas mon enfant dans un trottoir...il apprendra de lui même!! comme un grand!! > Signaler un abus
  • 21h, lun 31 jan. anonyme mes 2 enfants 8 ans et 1 an ont commencé le trotteur à 6 mois!! ils adorent!! et tout se passe trés bien le petit y reste moins longtemps que son frére réglé à bonne hauteur tout se passe bien le premier à marché à 14 mois le second à 11 mois marche déjà si il se tient > Signaler un abus
  • 14h, lun 20 sept. anonyme On ne voulait pas de trotteur pour notre puce de 8 mois, mais très vite, elle pleurait quand on l' asseyait, elle voulait être debout, sachant très bien marcher à quatre pattes mais préférant la position de grande! nous avons cédé pour un trotteur, nous la laissons peu dedans mais elle adore, elle peu ainsi nous suivre à travers la maison, et ça ne l' empêche pas de progresser sans lui, elle se met debout dès qu' un objet ou mur le lui permet. J' étais contre, mais j' ai changé d' avis, ma fille est tout excitée quand elle est dedans. > Signaler un abus
  • 22h, ven 06 août. elany (SON PROFIL ) bonjour, Je me pose beaucoups de questions sur les troteurs. J'ai 2 enfants mon ainé à bientôt 5 ans et je ne voulai pas de troteur à l'époque, j'avais entendu qu'au Canada, ils avaient interdit le troteur "trop dangereux" . J'ai une petite fille de 4 mois, et je ne sais pas quoi faire dois -je rester sur mes positions ? > Signaler un abus
Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !