• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Le congé parental en pratique
 Congé parental : quelle rémunération ?
Congé parental : quelle rémunération ?

Pendant votre congé parental, vous ne touchez aucun salaire si vous le prenez à temps complet et vous êtes rémunéré au prorata de votre temps de travail si vous optez pour un temps partiel. Toutefois, que vous ayez choisi un congé parental total ou partiel, vous pouvez percevoir, sous certaines conditions, une allocation de la Caisse d'allocations familiales (Caf), voire exercer une activité. Avec Delphine Lopez, avocate au barreau de Paris

Activité ou formation professionnelle ?

Si vous prenez un congé parental, ce n’est évidemment pas pour exercer un autre travail, mais bel et bien pour vous consacrer à votre enfant ! Vous avez cependant le droit d’effectuer une activité professionnelle autre : celle d’assistant(e) maternel(le).

Texte de loi
L'article L122-28-5 du code du travail dispose que "le salarié en congé parental d'éducation ou qui travaille à temps partiel pour élever un enfant ne peut exercer, par ailleurs aucune activité professionnelle autre que des activités d'assistance maternelle définies par les articles L. 421-1 à L. 422-4 du code de l'action sociale et des familles".

Vous pouvez aussi en profiter pour faire un bilan de compétences ou encore suivre une formation professionnelle. A défaut d’être rémunéré(e), vous bénéficierez d’une protection en matière d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

Interruption ou modification du congé parental ?

Si les temps sont durs, notamment parce que les ressources du ménage ne vous permettent plus de rester chez vous, pas de panique, le congé parental peut être modifié en temps partiel, voire interrompu.

Pour cela, adressez à votre employeur, une lettre recommandée avec accusé de réception, expliquant vos motivations, au moins un mois avant la transformation ou l’interruption du congé.

Et après le congé parental ?

Toute bonne chose a une fin ! A la fin de votre congé parental, c’est le moment de retourner au bureau… Dès lors qu’il ne s’agit que d’une « suspension » de votre contrat de travail, vous devez retrouver votre précédent poste ou un emploi similaire, avec une rémunération au moins identique. Etes-vous prête à retravailler ? Pour le savoir, faites notre quiz...

Peur du chômage ?

Rassurez-vous, l'employeur n'a pas le droit de licencier un salarié en congé parental. Sauf pour un motif économique…

Congés parental : démarches et obligations
Zoom sur le congé parental chez nos voisins européens
Vos commentaires

44 commentaires
sur " Congé parental : quelle rémunération ?"

Voir tous les commentaires
Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !