• Mon compte
  • Se déconnecter
  • Mot de passe oublié ?
Allaitement et Ramadan
Allaitement et Ramadan
Allaitement et Ramadan : compatibles ?

Pendant la période de jeûne musulman, certaines mamans se demandent si elles peuvent continuer à allaiter leur bébé. La pédiatre Edwige Antier nous éclaire… 

Une jeune maman souhaitant continuer l’allaitement pendant le Ramadan doit-elle demander l’avis à son médecin ? Quelles sont les principales contre-indications ?
La maman doit absolument avoir un avis médical. Chez un bébé né prématurément, en difficulté de croissance, souffrant d’une carence en fer, ou sujet à des troubles digestifs, le jeûne de la maman pourrait avoir des conséquences néfastes sur sa santé.

En cas d’allaitement mixte ou exclusif, quels sont les risques pour le bébé pendant la période du Ramadan ?
Un bébé de 0 à 6 mois, entièrement allaité par sa mère, est en plein développement et a besoin de tous les bons nutriments du lait maternel pour bien grandir et faire en sorte que son cerveau, ses globules… se développent normalement. La nature étant bien faite, si la mère ne jeûne que la journée, et si elle s’alimente bien la nuit, son corps fabriquera le lait maternel demandé par l’enfant. Malgré tout, parfois, les besoins du nourrisson en fer ou en calcium, par exemple, ne sont pas couverts. C’est pourquoi l’avis d’un médecin s’impose.

Y a-t-il des risques pour la maman qui allaite pendant le Ramadan ?
Elle peut s’affaiblir, carencer ses os, ses dents, ses cheveux... Son bébé lui pompera tout ce qu’il pourra ! En cas d’allaitement mixte ou de nourriture diversifiée (tétées + repas équilibrés), le risque de carences est moindre, mais il reste réel pour l’enfant comme pour la maman.

 
Allaitement et Ramadan : quel impact sur le lait maternel ?
Vos commentaires

8 commentaires
sur "Allaitement et Ramadan"

Ajouter mon commentaire
Je m'abonne

Espace magazines

Profitez de nos offres d'abonnement exclusives !